Matthieu Côte, un an déjà…

Fallait pas être forcément devin pour lui prédire un brillant avenir. Le lyonnais Matthieu Côte avait tout pour lui, la niaque, le talent et un je-ne-sais-quoi surnuméraire qui en faisait un déjà grand par anticipation. Un premier album et des tas de concerts l’avaient imposé en Rhône-Alpes et dans quelques autres places fortes touchées par sa grâce de chien fou, facétieux et brillant, bombe scénique au verbe frais, agité de la chanson aux remarquables uppercuts. Le reste allait venir, question de peu de temps. La camarde l’a fauché il y a un an, un 26 septembre, au plein cœur de sa jeunesse. Et c’est ce cœur qui l’a bêtement lâché à l’orée de tout et surtout de ces lendemains qui chantent. Mais un chanteur ne disparaît vraiment que quand on cesse de l’écouter, quand on arrête de l’interpréter : c’est dire en cela si Matthieu Côte est toujours parmi nous. Grâce à ses copains chanteurs – Évelyne Gallet, Balmino et tous les autres – qui ne cessent de le convier avec bonheur à leurs tours de chant respectifs. On parle beaucoup d’un album posthume qui pourrait paraître, fait rien que de titres inédits, au moins en disque. Mais l’un des proches de Matthieu, un musicien arrangeur s’y opposerait avec fermeté, l’album n’étant pas tout à fait fini. C’est dommage car il me semble que la mémoire impose de publier en l’état de tels travaux. Côte n’ayant pas eu la notoriété d’un Brel (qu’il adorait), ce n’est pas dans vingt ans qu’un tel CD pourra sortir.

Matthieu Côte (photo A. Hauteroche)

Matthieu Côte (photo A. Hauteroche)

On retrouvera avec un rare plaisir Matthieu dans sa chanson Qu’est-ce qu’ils sont cons (un inédit discographique) captée au Ninkasi à Lyon le 28 Avril 2009, sur le site du défunt chanteur : http://www.matthieucote.com Du grand art !

Publicités

27 septembre 2009. Étiquettes : . Chanson sur Rhône-Alpes, Saines humeurs.

2 commentaires

  1. Brigitte Metral replied:

    Merci Michel pour cet article à propos de Matthieu qui nous manque tellement.
    As-tu pu expliquer à Eric Moulin ton point de vue sur la sortie d’un disque « posthume » (quel vilain mot à propos de Matthieu) ?
    Bises.
    Brigitte

  2. Treignier replied:

    J’ai découvert ce chanteur il n’y a que quelques semaines, grâce à un article avec un vidéo de la chanson « Qu’est-ce qu’ils sont cons » – et suis tombée amoureuse de cette chanson ; j’en ai découvert quelques autres sur son site, lesquelles sont aussi jolies ou amusantes. j’espère voir sortir ce deuxième album. Je l’attends même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :