Matthieu Côte, putain de date !

Juste ces quelques lignes pour, de très loin, faire un salut amical à un ami, à Matthieu Côte.

Matthieu Côte, l'ami (photo DR)

« C’était un 26 septembre, il y a deux ans, putain de date. Le temps qui s’arrête, un cœur qui lâche, un ami qui s’en va, pour longtemps, pour toujours. La chanson a perdu un de ses chiens fous, le chenil une de ses plus sûres promesses. Oh bien sûr le spectacle continue et de nouveaux chanteurs prennent place dans nos cœurs et nos oreilles en lieu et place des précédents, de ceux qui partent. Bien sûr… Reste que Matthieu Côte nous manque, terriblement. On se languit de son Étudiante en lettres (que devient-elle ?), de sa Meilleure amie, de ses vaches et soldats, de ses histoires braguettes et de potaches, de toutes ses p’tites chansons croquées avec hargne et tendresse, interprétées toujours avec sa fougue coutumière. Chaque fois qu’on désespère de l’homme, de ses petitesses, de ses renoncements, on lui reprend même une de ses plus fameuses chansons : Qu’est-ce qu’ils sont cons ! Ça restera (…) »

La suite de cet article dans le numéro 7 du webzine Thou’Chant, daté de ce mois de septembre.

Le myspace de Matthieu Côte.

Publicités

23 septembre 2010. Étiquettes : . Chanson sur Rhône-Alpes, Saines humeurs.

One Comment

  1. juliette replied:

    J’ai eu la chance de côtoyer Matthieu deux ou trois fois et de parler avec lui. Tant de gentillesse et d’humour ! Il promettait beaucoup !!
    Et il avait raison : ils sont toujours aussi cons !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :