Martin Deschamps, cœur de rocker

Le sixième opus d'un étonnant chanteur

Il y a deux ans, le rocker qu’il est plus que tout s’était vêtu des habits du crooner qui sommeille en tout chanteur, au nord des Amériques. Ce fut Le Piano et la voix où il posait sur la pochette en chemise blanche et nœud pap’, certes défaits. Où surtout, d’un chant reposé, il allait plus encore dans l’infinie tendresse, dans l’amour. Avec On veut la paix, son nouvel opus, il reprend tant son tee-shirt noir que son collier fétiche et renoue avec un band, un gang, coupable d’un rock puissant, pleinement maîtrisé. Si la chanson-titre pourrait facilement être un nouvel hymne à la paix, c’est néanmoins le chant de l’amour que Deschamps laboure encore et toujours, par toutes ses déclinaisons : « J’te bois dans mon verre, j’te vois partout / La nuit tu es là dans mes rêves les plus fous » (Le Meilleur de moi). Le meilleur de lui, Martin Deschamps le donne depuis son entrée sur la scène musicale, en 1996, dominant d’une tête « L’Empire des futures stars. » Puis prenant celle du groupe Offenbach (qu’il retrouvera furtivement en 2005 sur l’album Nature) avant de se lancer dans une remarquable et énergique carrière solo dès 2000, dont On veut la paix est la 6e trace discographique. Hors quelques rares virées dans l’Hexagone, Martin Deschamps reste inconnu en France et c’est grand dommage : il pourrait facilement nous apprendre ce que rock veut dire, ce que la chanson a y faire dedans, ce que l’étonnant artiste qu’il est peut nous transmettre comme feu sacré. NosEnchanteurs puise son lectorat partout où se chante le français, chez nos lointains cousins québécois donc. Et lorgne de près sur ces terres francophones qui ont souvent beaucoup à nous apprendre sur nous et notre langue. À ce titre, Martin Deschamps est simplement exemplaire.

On lira aussi, sur ce blog, l’article « Martin Deschamps, qui en pince pour le rock. »

En scène ce 23 octobre au Jolodium à Notre-Dame-des-Prairies (Québec), le 26 octobre au Théâtre Telus à Montréal, le 28 octobre à la Ferme Rouge de Gatineau. Les autres dates sur le site de Martin Deschamps.

22 octobre 2010. Étiquettes : . Lancer de disque, Québec-Acadie.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :