Censure : ceci n’est pas du Brassens !

Ceci n'est pas une pipe . Et pas du Magritte

Ainsi donc Brassens a encore un héritier. Un seul, demi-neveu mais ayant-droit en entier : le fils de la demi-sœur du chanteur à la pipe. Ce demi donc peut faire ce que bon lui semble de l’œuvre un peu écrasante de son demi-oncle. Qui plus est, il semble avoir une opinion tranchée sur ce qui est bien de ce qui ne l’est pas.
Pardonnez ici ma naïveté mais je pensais que Brassens appartenait à tous. Et surtout à personne. La dimension de son œuvre est telle qu’elle me semble sans attache, sans document de justice, sans acte notarié, sans propriété. Universelle ! Ben non.
Si on ne compte plus le nombre d’artistes qui, pour une chanson ou pour tout un disque (il y en a tellement), ont repris Brassens, on s’intéressera pour le coup à Vitor-Hublot, groupe belge haut en couleur, aussi drôle que mystérieux. Jadis, ses versions revisitées de La P’tite Gayole firent grand bruit dans le royal landerneau : la Belgique en fut toute retournée. Un peu comme le Sttellla de Jean-Luc Fonck, le Vitor-Hublot de Guy Clerbois est un groupe à géométrie variable, avec foule de gens – choristes et musiciens – qui y vont qui viennent. Parmi lequels Jean-Luc Fonck justement mais aussi Jil Caplan, Jacques Duvall, Gilles Verlant et des tonnes d’autres encore. « Vitor Hublot » n’est pas précisément et politiquement correct, ne fait pas obligatoirement où on lui dit de faire. Il est rebelle, rétif à tout.

Le disque retiré de la vente. Il devait y avoir deux autres volumes…

Depuis longtemps, Guy Clerbois nourrit le projet de revisiter Brassens. À sa manière il s’entend. Dans un esprit plutôt rock, à sa sauce électro. « C’est pas dans le créneau » objecteront certains mais il n’est pas sûr que Clerbois ait son permis et sache faire des créneaux.
Du reste, sur la quantité de reprises de Brassens, si la plupart sont lisses, certaines explorent d’autres registres. Et le rock n’y est pas absent. Demandez ainsi aux Étranges étrangers (pour ne citer qu’eux) que nous avons ici même, sur ce blog, présenté il y a peu.
Mais voilà, l’ayant-droit de Brassens s’oppose à au moins deux reprises et le disque doit être séance tenante retiré de la vente. Monsieur l’héritier n’aime pas et ne nous laisse même pas la possibilité de juger à notre tour. C’est non non non ! Non pour Rien à jeter interprété par Jacques Duvall, non pour Le Temps ne fait rien à l’affaire chanté par Gilles Verlant. « Monsieur Serge C. (l’héritier, donc) se trouve tout à fait opposé aux arrangements que vous avez apportés aux œuvres et à l’exploitation et à la promotion que vous en faites et qui lui cause un grave préjudice. » a fait savoir la firme Universal. Qu’on m’explique le grave préjudice…
Anarchiste, un rien provo, totalement incorrect, avant-gardiste, le père Brassens doit se marrer au fond de son trou. Non forcément de l’infortune du groupe ainsi marri, mais de l’absurdité de la situation. Pour sûr il tirerait l’oreille du vague demi-neveu, et lui botterait sans doute le cul.
L’anarchie est à l’opposé de tout dogme. On devine que le sous-neveu n’est pas anar, mais Brassens l’était. Ça se respecte l’idée d’un gisant. Brassens fut de plus assez censuré de son vivant pour ne point en faire une imbécile tradition. Une fois que l’artiste a quitté ce monde, c’est une chance que d’autres, et notamment les jeunes, fassent vivre son œuvre, quelque qu’en soit la forme, en slam comme en rock, à la guitare ou à la flûte de pan. Combien d’entre eux n’ont pas eu cette chance et sont définitivement morts ?

Facebook Brassens-bande-encore de Vitor Hublot

Publicités

17 décembre 2010. Étiquettes : . Saines humeurs.

One Comment

  1. Guy Stuckens replied:

    Attention parce que le gestionnaire des droits de Magritte n’est pas mal non plus dans sa manière de gendarmer l’utilisation de l’oeuvre (et ceci n’est pas une blague, non d’une pipe !)
    Réponse : Vous avez raison. En conséquence je change de pipe, pas d’esprit. MK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :