Guillaume Ledent, le portrait du Thou’Chant

Guillaume Ledent (photo MK)

Sur le numéro 10 du Thou’Chant, actuellement en ligne, on trouve le portrait du chanteur belge Guillaume Ledent. C’est ici.
Sur le même Thou’Chant, j’avais il y a peu chroniqué le petit dernier de Ledent, son troisième album, « La Récréation », paru il y a quelques mois, certes en autoproduction mais en distribution tant sur le territoire belge qu’en France, chez Coddistribution. J’en disais ceci :
« Attention petit joyau ! Tant et si bien qu’on aimerait voir Ledent poursuivre sa Récréation dans la cour des grands… Trente-six ans, pas mal d’années dans la musique et les dix dernières en chanson, deux disques déjà avant celui-ci, ce belge de Ledent trace ses sillons avec talent. Avec aussi des participations qui ne semblent pas fortuites : à Saule de l’album précédent succèdent la française Claire Jau, la belge Sophie Galet et la finlandaise Anoo, pas de stars certes mais des gens de bon goût comme l’est Guillaume Ledent. Les propos, tous taillés dans la douceur, où l’humour n’est pas absent, fourmillent de détails, de petites attentions, de sentiments qui défient le temps. Ce nouveau disque, pour l’heure dispo du côté de Bruxelles et sur le net, sera bientôt distribué dans l’Hexagone. Pas d’excuses donc pour l’amateur de chanson que vous êtes pour entrer en connaissance avec cet artiste, qui du reste se présente : « Papa was not a Rolling Stone / J’m’appelle Guillaume Ledent, fils de personne ». On ne dira pas que son art ressemble à rien : il s’inscrit dans une chanson racée, mélancolique, sentimentale, avec ici et là des piques et clins d’œil sur les petits et grands maux de ce monde. Chez nous, Souchon (bien que Ledent se défende de cette parenté) le fait très bien. Les belges, eux, ont Ledent. On adopte pour moins que ça. »

Le site de Guillaume Ledent.

Rappelons aux lecteurs de ce blog que le webzine Thou’Chant, dont je suis le rédacteur en chef, chronique chaque mois une quinzaine de disques, principalement ceux qui échappent aux oreilles quelques peu embouchées du journalisme parisien et des programmateurs radios et télés.

23 décembre 2010. Étiquettes : . Les événements, Thou Chant.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :