2011, l’année Gaston Couté

Voici donc 2011, sans doute semblable à la précédente quant aux probables catastrophes climatiques et sociales que seul l’ultra-libéralisme sait aussi bien mettre en scène. Nous la vivrons avec agacement dans l’attente de 2012 et de ses urnes fiévreuses. Au chapitre des coups tordus à venir, il nous faudra d’abord supporter un nouvel album de Carla Bruni, forcément magnifique, qui à lui seul résoudra la crise du disque. Le reste de la chanson – la vraie – vivra sa vie underground bien à l’abri des médias. NosEnchanteurs s’en fera fidèlement l’écho.
2011 est, le savez-vous, l’année du centenaire de la mort du poète paysan et anarchiste Gaston Couté, un de la Beauce qui s’en est allé vivre sa vie d’artiste dans les bouges parisiens, un qui n’a cependant pas connu la Star Ac’ et n’aurait sans doute pas été invité par Drucker ni par Nagui si Sainte-télé était alors née. Pour débuter l’année, voici un poème de Couté, La Complainte des trois roses (merveilleusement musiqué par l’ami Gérard Pierron). Quitte à le célébrer, fasse que Gaston Couté soit souvent là cette année et, par lui, un peu de ce bon sens qui lui fut quotidien : ça ferait du bien.

Complainte des trois roses

"J’ai troués ros’s, mais j’en veux pus qu’ça"

Ah ! quand j’avais vingt ans sounnés,
Ah ! quand j’avais vingt ans sounnés,
Margot s’en allait vouér ses boeufs
Avec eun’ ros’ roug’ dans les ch’veux
A’ m’ l’a dounné
Viv’nt les fill’s dont j’ suis l’amoureux !
J’ai eun’ rose, et j’en aurai deux !

Paf ! quand qu’ j’étais cor’ ben rablé,
Paf ! quand qu’ j’étais cor’ ben rablé,
J’ai vu la garce au pér’ Françoué’s
Qu’avait eun’ ros’ blanch’ dans les doué’ts
Et j’y a’ volée !
Viv’nt les fill’s qui s’ fleuriss’nt pour moué !
J’ai deux ros’s, et j’en aurai troués !

Bah ! quand j’sés dev’nu ben renté,
Bah ! quand j’sés dev’nu ben renté,
Catin est v’nu m’ chatouiller l’ nez
Avec eun’ rose au coeur fané !
Et j’ la ach’tée !
Viv’nt les fill’s qui vend’nt ces ros’s-là !
J’ai troués ros’s, mais j’en veux pus qu’ça

Las ! me v’là vieux, me v’là ruiné,
Las ! me v’là vieux, me v’là ruiné,
Y a pus d’ ros’s roug’s à l’âge que j’ai
Des blanches ? Foli ! Faut pus songer
Mém’ aux fanées
Viv’nt les fill’s qui m’aimeront pus !
Moué, j’ai troués ros’s et j’meurs dessus

Gaston Coûté 1880 – 1911

Pour en savoir beaucoup plus sur Couté, on va sur le site Gaston-Couté

1 janvier 2011. Étiquettes : , . Hommage, Les événements.

2 commentaires

  1. Cat replied:

    D’abord… bonne année à l’auteur et aux lecteurs de « Nos enchanteurs »

    Plein de rencontres, de spectacles, de festivals, de nouveaux CD… et de chroniques de CD 🙂
    Ici ou ailleurs… dirait Nicolas Bacchus (dont le CD qui vient de sortir -et qui sera en vente le 31 janvier-… mériterait une petite chronique… Hummm ! Le duo avec Anne Sylvestre !!!)

    Et juste un petit mot, concernant les interprètes de Gaston Couté… en plus de l’incontournable Gérard Pierron, qui interprète formidablement Couté
    Il y a aussi un petit jeune qui fait ça fort bien (et qui ne choisit pas les plus « faciles » des textes de Couté à interpréter) : c’est Bruno Daraguy
    Si vous avez l’occasion d’aller le voir, à l’occasion de cette « année Couté »… n’hésitez pas ! Foncez !

    Et de toute façon… Sortez ! Allez voir du spectacle vivant !
    Parlez avec les artistes… les spectateurs… les programmateurs de salles… les membres des associations qui organisent les spectacles…

    C’est la seule façon de faire que cette chanson « underground » vive et se diffuse.
    Puisque l’accès aux médias lui est refusé… vive « Radio Tam-tam ! »
    Le bouche à oreilles… c’est aussi un bon moyen de diffusion !
    Mais pour qu’il fonctionne, il faut mettre en contact les bouches et les oreilles

    Alors, au moment de prendre de « bonnes résolutions » pour 2011… prenez celle d’aller voir des artistes, des spectacles… allez… une fois par mois ?
    Et pour ceux qui le font déjà… de passer à la vitesse supérieure… Une fois par semaine !
    Chiche ?

    Alors… on s’y croisera !
    Bonne et heureuse année en chansons… Monsieur l’Enchanteur 🙂

  2. Philippe replied:

    Bonne et heureuse année à vous, Michel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :