Les Poly’Sons de Montbrison

Romain Didier, Gérard Morel, Elsa Gelly, Hervé Peyrard, Katrin Wall(d)Teufel et le Quatuor Paname, troupe quasi improvisée autour du fulgurant répertoire d’Allain Leprest : ça vaut le jus et – miracle – il reste encore quelques places ! (jeudi 10 février) - Photo Daniel Gasquet

Il y a les Calissons d’Aix. Et les Poly’Sons de Montbrison, tout aussi délicieux…
Sans être la terre des festivals chanson, le département de la Loire n’en compte pas moins que trois : Paroles & Musiques à Saint-Étienne, Les Oreilles en pointe dans la vallée de l’Ondaine et… Les Poly’Sons de Montbrison qui battent leur plein actuellement. Une seule salle à Montbrison, certes, mais pleine chaque soir, public familial en bon enfant qui s’en vient ici découvrir ce que chanson veut dire. Car ce public ne vient pas, ne vient plus pour des têtes d’affiche (qui, du reste, sont toutes relatives) mais bien pour le festival en lui-même, par confiance, pour cette programmation qui allie sans mal découverte et totale qualité. Qu’on en juge par ces artistes qui viennent de s’y produire ces derniers jours : Enzo Enzo, Tartine Reverdy, Claudine Lebègue, MeLL, JP Nataf, Geoffroy Barthélémy & Alcatraz, Jamait, Art Mengo ou Carrousel. D’un plaisir l’autre… La programmation de Dominique Camard, le boss du festival et de ce Théâtre des Pénitents (repaire, s’il en est, du local de l’étape qu’est Mickey 3d) est un sans faute. Tant que le festival, d’abord confiné dans sa petite sous-préfecture et dans la modeste jauge des Pénitents, sans va aussi prendre l’air, sans complexe, en d’autres communes. Dans la Loire (au Fil de Saint-Étienne), dans le Rhône aussi (au Radiant de Caluire-et-Cuire et au Théâtre de l’Iris à Villeurbanne), drainant dans un sens comme dans l’autre les publics de chacun.

Restent à venir les concerts de Évelyne Gallet + Benoît Dorémus + Nicolas Fraissinet (samedi 5 février à 15 h), Féloche + Florent Marchet (mardi 8 à 19 h), « Leprestissimo ! » (jeudi 10 à 20 h 30), Djazia Satour + Bertrand Belin (vendredi 11 à 20 h 30 au Fil de Saint-Étienne), « Tremplin des Poly’Sons » (samedi 12 à 21 h), Loïc Lantoine + Sarcloret (mardi 15 à 20 h 30) et Éric Toulis + Eddy (la)Gooyatsch (vendredi 18 à 19 h).

4 février 2011. Étiquettes : . Chanson sur Rhône-Alpes, Festivals.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :