Quarante vierges, quel enfer !

Ce monstre-là en guignol de l'info (DR)

Ça y est, il doit y être au paradis des martyrs, qui plus est comme – sinistre protocole – chef des martyrs même. A lui les quarante vierges promises à tous ces terroristes animés de la foi d’un supposé dieu qu’ils ont instrumentalisé de leur haine.
A défaut de pouvoir cracher sur sa tombe, j’irais pisser dans la mer.
Même et surtout si musique et chanson ne sont guère prisées par cette engeance-là, il me vient à l’oreille cette superbe chanson de Romain Dudek, artiste pour lequel je ne tarie guère d’éloges : ça se nomme 40 vierges et c’est tiré de son album Poésie des usines de 2006 (que tout amateur de chanson se devrait d’avoir dans sa discothèque perso). Extraits :

« Que celles d’entre vous qui gardent encore pour elles
L’hymen n’y voient pas d’attaque personnelle
Mais des gens malhonnêtes, des vierges font commerce
Je me dois de dénoncer leurs fausses promesses
Et tirer de l’erreur ceux qui portent des bombes
Dans l’espoir d’en trouver quarante dans la tombe

Messieurs les kamikazes, poussez la réflexion
Jusqu’à imaginer la situation
Quarante immaculées et une seule érection
Une telle disparité c’est de la prétention
Quand vous aurez joui d’une de vos conquêtes
Vous aurez laissé trente-neuf insatisfaites

Quarante vierges, quel l’enfer !
Pardonnez-moi si je préfère
La solitude du tombeau
La compagnie des asticots »

Ce titre en téléchargement. Le site de Romain Dudek, c’est là.

Publicités

3 mai 2011. Étiquettes : . Saines humeurs.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :