Les mille copains d’Hervé Lapalud

Hervé Lapalud (photo DR)

« Ça y est, l’heure est venue, l’heure où j’épluche mon cœur, l’heure où je rentre de voyage, où je range la bicyclette et défais les bagages, l’heure où je pose les mots sur le cahier, la guitare sous les mots deux lézards sous la guitare, trois tonneaux sous les lézards. Où je vois bien que c’est tout tordu, bancal mais que ça ressemble un poil à la vie et que, ça, c’est pas mal, que ça parle de nous, de l’envie de Nous, du frisson qui s’empare de nous quand on s’enveloppe dans la même vibration, qu’on ose ouvrir la bouche, fermer les yeux, claquer des doigts, laisser fleurir une parole, dire ce qui fâche, ce qui touche, ce qui tremble sous la souche. Un vertige ? Une chanson qui sait ? Une chanson nouvelle vieillie en fût de rêve. »
Ça, c’est Lapalud, Hervé Lapalud, un chanteur autant qu’un copain. Pas que pour moi d’abord, même si nous partageons souvent le verre de la pure amitié. Lapalud lance ces jours-ci l’« Opération Mille copains », en fait la souscription pour son nouvel album : « On sera pas dans le top ten, ni dans le top cent, on le sait bien, alors on s’est dit, est-ce qu’on a mille copains ? Mille copains qui trouvent que ça a du sens de faire de la chanson au levain ? Mille copains qui nous permettraient de nous retourner demain en faisant un pied de nez à hier, en lui disant « On l’a fait, p’tit père », de ces copains qui croient à la somme de nos actes quotidiens, qui croient qu’il y a des choses qui n’ont pas de prix et qui sont prêts à payer pour ça ! »
Si nous avons l’élégant argumentaire de Lapalud, nous ne savons pas pour autant le titre du prochain album, secret encore mieux gardé que les rapports confidentiels-défense de sécurité des centrales nucléaires françaises. Nous savons seulement ce cet album est réalisé par Serge Folie, colorié par Violaine Tatéossian, produit par François Villet et qu’il bénéficie du grand art de Jonathan Mathis, Gilbert Gandil, Parick Argentier, Olivier Gosselink, Samira Bennourine, Rajery ainsi que des musiciens rencontrés à Madagascar lors d’un récent périple d’Hervé Lapalud.
Nous savons surtout que c’est du Lapalud, facteur de chanson depuis 199, qui fait des chansons drôles sérieusement et sème de partout sa douce poésie et contamine de sa bonne humeur. Un Lapalud dont Chorus disait, à propos de son précédent album baptisé Invendable : « Si son nouveau disque, truffé d’amour, d’humour et de bon sens,  est Invendable, c’est sans doute parce qu’il est précieux au-delà de toute valeur marchande. Indéfectible amitié, persistance de l’enfance, racines africaines, éternel sourire, l’adn de Lapalud est tout entier dedans. Invendable et… impayable ! »

Souscription : chèque de 20 € (à l’ordre des Editions Les Viveurs), à envoyer à Hervé Lapalud, 9 Rue du Puits Vieux, 69800 Saint-Priest, avec vos coordonnées complètes, téléphone et adresse mail. Plus d’infos encore à rv@hervelapalud.com – 06 16 24 44 66 ; le site d’Hervé Lapalud.

Publicités

13 juin 2011. Étiquettes : . Chanson sur Rhône-Alpes, Lancer de disque.

One Comment

  1. bessaz monique replied:

    Je vous ai vu et entendu dans la Drôme, à Die / Luc en Diois il y a quelques semaines, je vous reverrai à Veynes en octobre, vous vous livrez en chair en coeur et en os, mais j’aimerai trouver le CD des textes entendus, comment m’y prendre ? Monique de la Drôme… bel été.

    Réponse : je transmets avec plaisir votre message à Hervé Lapalud. Vous pouvez de toutes façons consultez son site qui vous instruit utilement de plein de belles et bonnes choses. MK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :