Le long fleuve tranquille de Morice Benin

René-Guy Cadou (photo DR)

« Cadou s’est endormi / Sans éteindre sa lampe » chante Michèle Bernard dans l’album Voler…. Endormi il y a soixante ans exactement. Et la petite lumière éclaire toujours… Nombre de chanteurs ont un jour prélevé des mots à René-Guy Cadou pour s’en faire une chanson, parfois tout un album : entre autres repreneurs de Cadou, citons Gilles Servat, Julos Beaucarne, Philippe Forcioli, Martine Caplanne, Marc Robine, Jacques Douai, Michèle Bernard et Manu Lann Huel. Et Paul Dirmeikis, récemment, pour un excellent double cédé, Entre parenthèses. Et, bien sûr, Morice Bénin, dont le travail sur Cadou est en tous points exemplaire et s’inscrit dans la durée.
Ce depuis qu’un jour de 1984, de passage à Nantes,  le chanteur découvre le poète. La poésie de Cadou coule de source et Benin en bâtit un spectacle : Comme un fleuve. Et deux albums, Chants de solitude, en 1984, prix de l’Académie du disque Charles-Cros, et La cinquième saison, en 1990, tous deux aux éditions nantaises du Petit Véhicule. Puis un troisième, Comme un fleuve qu’il autoproduit  en 1998. Qu’on retrouve désormais, avec le même titre, dans une version publique enregistrée l’an passé (salle Vasse à Nantes), qui vient de sortir au Petit Véhicule. Si l’essentiel des titres de cette version sont tirés du disque de 98, d’autres viennent de la collection « Pour prendre le large », somme de sept cédés de Benin, pour l’essentiel parus en 2006.

Morice Benin

Né (en 1920) et décédé (à l’âge de 31 ans) en Loire-Atlantique, la notoriété de l’instituteur René-Guy Cadou aurait pu rester strictement régionale (nombre d’établissements scolaires de ce département portent son nom). Comme pour Gaston Couté, lui aussi mort à 31 ans, la chanson en a décidé autrement, le redécouvrant et lui faisant vivre un supplément d’âme. « Son verbe était lumière et toute sa courte vie distillée dans ses poèmes » dit de lui Morice Benin. « La poésie de Cadou a une rythmique, une musique des mots, un rappel de rimes ou d’assonances qui permet naturellement un travail de mise en musique » lit-on sur l’encyclopédie communautaire Wikipédia.
Signalons enfin qu’un cédé sur René-Guy Cadou est sorti en 2009 dans la collection Poètes & Chansons de chez EPM, compilant des titres de Julos Beaucarne, Morice Benin, Michèle Bernard, Marine Caplanne et Marc Robine.

Morice Benin, Comme un fleuve, 2011, Editions du Petit Véhicule. Le site de Morice Benin, c’est ici.

13 juillet 2011. Étiquettes : . Lancer de disque.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :