Du Joyet partout !

Bernard Joyet et Nathalie Miravette (photo DR)

Bernard Joyet n’est pas de ceux qui encombrent les bacs de disques. Pas vraiment. De fait, un Joyet est rare. Ceux qui le connaissent  – les coutumiers de ce blog assurément –  ne tarissent d’aucune éloge sur le bonhomme. Comme Bernard Thomas, du Canard Enchaîné (« Son tour de mots l’égale aux frangins qui se sont absentés pour goûter les racines de pissenlits : cousin Brel, le bon Georges et le grand Léo. ») ou feu Jean Ferrat (« J’ai le sentiment de découvrir un “vrai” auteur »). Et bien d’autre encore, telle Juliette, dont Joyet est un de ses auteurs : « Bernard Joyet est un auteur dont je n’hésite pas à dire qu’il est majeur, dans ce monde parfois tellement superficiel de la chanson. Chanter les chansons de Bernard, c’est avoir sous la dent de quoi mâcher, des mots, des allitérations, des jeux de rimes qu’on aimerait avoir trouvés soi-même ! (…) Chanter les chansons de Bernard c’est se payer des compagnes de scène vivifiantes mais puissantes avec du sens, du goût, de la cuisse ! » Ceci pour le dithyrambe, par ailleurs mérité. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’actualité de Joyet en juillet est fournie.

D’abord il chante chaque jour que dieu fait, dans la Cité des papes, au off (jusqu’au 31 juillet, à 17 h, au Théâtre des vents, 63 rue Guillaume-Puy). Si vous êtes de passage dans les artères populeuses d’Avignon, allez-y (au passage, allez applaudir aussi Romain Didier, Gérard Morel, Wladimir Anselme, Pascal Mary et pas mal d’autres dignes représentants de la chanson). Joyet s’y produit avec la Miravette, ce qui ne peut que décupler votre motivation…

Ensuite, parce qu’Eric Nadot, le vidéaste  militant de la chanson, lui consacre le 9e volume de sa fameuse collection « Tranches de scènes » : deux heures en compagnie, certes de Bernard Joyet (sur scène et lors d’un entretien), mais aussi de pas mal de ses amis artistes, un peu comme s’il déroulait son ruban d’adn : Francesca Solleville, Annick Roux, Matthieu Bouchet, Henri Courseaux, Jeanne Garraud, Jean-Pierre Réginal, Coline Malice, Marion Rouxin, Hervé Akrich, Manu Galure, Clémentine, Dominique Desmons, Yves Jamait, Nathalie Miravette et les Joyeux Urbains. Rappelons que cette collection hors-commerce est réservée aux seuls abonnés de Tranches de scènes et qu’un abonnement équivaut à quatre DVD (renseignements sur le site de Tranches de scènes). Ce 9e tome sera présenté en exclusivité à la fin de cette semaine lors du festival Chanson de paroles de Barjac.

Enfin parce que Joyet lance la souscription pour son prochain album, dont la sortie est prévue en septembre 2012 (pour mieux égayer sans doute le long congé parental du tout petit Nicolas…). « Si vous avez l’intention de vous procurer ce quatrième album, sachez qu’en souscrivant bien à l’avance vous nous aiderez à le réaliser, que vous n’aurez pas à passer commande aux grandes boutiques qui ont pris la place du petit disquaire mais ne font pas tout à fait le même boulot… que vous serez les premiers servis » assure Bernard Joyet. Le montant de la souscription est de minimum 20 euros par cédé, port compris. On envoie le chèque à l’ordre de Tacet (quid de nos amis belges qui n’ont plus de chéquiers ?, plus de gouvernement non plus me direz-vous…) à Bernard Joyet, Les Pommerats, 27160 Francheville (bernard.joyet@wanadoo.fr).

Le site de Bernard Joyet.

Nathalie Miravette se produit aussi à Avignon, chaque jour dans le même Théâtre des Vents, à 14 h 15 précises. C’est « Cucul, mais pas que… », c’est surtout savoureux !

Publicités

25 juillet 2011. Étiquettes : . Lancer de disque.

One Comment

  1. Cat replied:

    Avignon, j’en viens ! J’y ai entendu de fort belles choses pendant les 5 jours que j’y ai passé… Pour ne parler que des concerts « solo » :

    – Nathalie Miravette (trois fois, tellement c’est bon et jouissif ! J’ai même rapporté une belle série de photos… pour un portfolio, par exemple…)

    – Bernard Joyet… égal à lui-même, et très à l’aise dans cette petite salle de 50 places. Liste d’attente certains jours !
    Mais il ne m’a pas parlé de cette souscription !?! Et le responsable de « Tacet » non plus !
    On a pourtant parlé du prochain CD d’Allain Leprest et de celui de Nathalie Miravette ! C’est « dans les tuyaux »… Yesss !

    – Anne Baquet : elle, c’est une de mes top five ! Nouveau spectacle, plus « théâtral » que le précédent (qui continue à tourner… elle devait donc faire « autre chose »), avec une histoire, une scénographie (ah ! les lumières de Jacques Rouveyrollis !), des musiques de Wagner, de Jérôme Charles, de Thierry Escaich… et deux de Juliette ! et des textes de Frank Thomas, de Frédéric Zeitoun, de Flannan Obé… Trop trop bien !
    J’ai l’habitude de dire que le talent, c’est pas génétique et que tous les « fils de… », « fille de… » qui se lancent dans le spectacle, c’est surtout du carnet d’adresses de papa ou maman dont ils héritent… et pas vraiment du talent ! Eh bien, là, c’est MON exception qui confirme la règle ! Elle est bourrée de talentS et elle est d’une gentillesse et d’une simplicité rares dans ce milieu !

    – Pascal Mary que j’avais déjà vu à Vauvert, sur un co-plateau avec Katrin’ Wal(d)teufel et qui est vraiment un très bon A-C-I. L’humour féroce et l’œil rigolard

    – Romain Didier… la grande classe ! Comme d’habitude…

    – Niobé (aux Lucioles également, juste après Romain) une grande claque de patates, pleine d’énergie !

    – Cecilem… j’ai moins aimé. Belle voix mais textes pas très « attractifs » en ce qui me concerne

    – Mathilde Braure. Ex-accordéoniste des « Belles lurettes » qui se lance en solo… j’ai a-do-ré ! Humour, autodérision… textes pêchus… vivement le « vrai » CD !

    – Olivier Neveux… bien ! Du rêve et des voyages. Un peu la gueule et le look de Lavilliers, et des textes sensibles et un peu tristes

    – Clémentine « tient salon ». J’ai très beaucoup aimé ! Des textes (entre autres) de Bernard Joyet, d’Anne Sylvestre, de Vincent Roca, de Michèle Bernard… et une « conférence » sur les règles du savoir-vivre… hilarant !

    – Angélique Ionatos et Katerina Fotinaki, dans un nouveau spectacle : Anatoli. C’est LE concert à ne pas manquer !

    – Monsieur Daniel & associé (l’associé, c’est une impressionante batterie de samplers !) J’ai bien aimé ! Des textes dans la lignée de Boby Lapointe, Gérard Morel… Lui aussi fait dans l’humour et j’ai bien aimé

    – Nicolas Bacchus et Lucas Rocher. Un co-plateau d’enfer ! Nicolas et ses textes incisifs, râleur et tout d’un coup tendre… et Lucas Rocher, super-hyper bon à la guitare et dont les textes sont déjà pas mal pour un début

    – Sandrine Szymanski : « Opaline ». Je découvrais et c’est une belle découverte ! J’ai bien aimé la voix et les textes. C’est un ensemble harmonieux et je regrette qu’elle n’ait plus eu de CD à vendre. Une heure, ça passe trop vite !

    – à surveiller aussi, un jeune homme entendu le samedi du premier festival « À l’ombre bleue du figuirer » à Antraigues. Il faisait la première partie de Francesca Solleville et a obtenu un franc succès : Pierre Lebelâge…

    Et puis quelques spectacles en relation avec la chanson :
    – « LOVE Nat King Cole »… les trois musiciens sont très bons, mais la chanteuse… c’est plat ! Scolaire… pas de cœur, pas d’âme… je me suis barbée
    – « Chantons dans le placard »… Jouissif ! Les chansons gay depuis les années 1800 à nos jours. J’ai appris plein de choses et je me suis bien amusée !
    – « Cabaret tabou », autour de Boris Vian. Je connais bien l’œuvre de Boris Vian et je l’ai bien retrouvée là ! C’est pas du « déjà vu, déjà lu »…
    – « Nuit blanche chez Francis ». Très bien aussi ! Un peu « Frères Jacques », un peu Branquignols… J’ai bien aimé !

    Je ne parle pas des spectacles de gospell, de théâtre ou de ceux d’humour… mais il y en a plein à voir aussi !

    Et j’ai loupé (entre autres) « Les grandes gueules » dans leur nouveau spectacle « Poéziques » et un truc sur Gaston Couté « Par les mauvais senquiers », dont on m’a dit du bien…

    J’essaierai d’y retourner avant Barjac… C’est là que Gérard Morel est programmé et où je vais récupérer mon DVD N° 9 de TDS… en attendant avec impatience le N° 10 : Michèle Bernard !!! Yessss !

    @ +

    Réponse : Alors là, Cat, bravo et merci pour ces notes, ces commentaires. J’aurais du te missionner pour Avignon, dans l’espoir d’une moisson de papiers (et de photos) à paraître sur NosEnchanteurs. Mais il n’est pas trop tard pour Barjac, à te laisser chroniquer à ta guise tes coups de coeur, tes coups de gueule, tes coups de soleil… Chiche ? MK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :