Barjac (7) : Gallet et Morel, politiquement incorrects

De Cat (là, je fais Cour !),

Mardi soir au château : c’est la soirée des « grands talents, grandes gueules et gros mots ».

Arnaud Jouffroy et Évelyne Gallet : ça dépote ! (photos Catherine Cour)

La première à s’exprimer est la haute-savoyarde et néanmoins lyonnaise Évelyne Gallet. Elle, c’est pas le genre de nana à mâcher ses mots ! (ni ceux de Patrick Font, auteur de 90 % de ses textes, le restant étant du regretté Matthieu Côte). Elle, ce sont les musiques qui la branchent.
Ça ne l’empêche pas de dire haut et fort ce qu’elle a choisi de chanter. Bien qu’elle sache aussi être douce et tendre, le restant du temps, c’est plutôt l’amour vache et son « gallet » (en forme de boulet de canon), elle a plutôt tendance à l’envoyer loin dans la mare de notre conformisme. Tant pis s’il éclabousse et fait quelques taches sur les beaux esprits bien propres sur eux… Même édentée, sa « Vieille » réussit à mordre. Son prince charmant se fait attendre ? Qu’à cela ne tienne : le jardinier fera bien l’affaire… Elle met de son côté toutes les femmes un peu « rondes » et ressort sa tendresse en évoquant « Les confitures » de sa mamy (titre de son premier CD).
Encore une qui n’ira pas à la garden-party de l’Élysée : « Monsieur le président, quand vous dites que la France / A décidé ceci, a décidé cela / Je ne suis pas d’accord, vous n’êtes pas la France / C’est déjà pas trop mal d’être chef d’État / Voyez-vous, ça me rend presque soixante-huitarde / Quand je vous vois vous prendre pour tout un pays / C’est un peu comme si moi, qui suis savoyarde / Je disais à mon mec « Appelle-moi Chambéry […] Tôt ou tard, la statue se déboulonne et croule / Les mômes et les piafs se réunissent et font / Pipi, caca dessus car une statue, ma poule / Ça fait de l’ombre au peuple et c’est le phare des cons / Monsieur le président, vous n’êtes pas la France / Mais loin de moi l’envie de vous faire la leçon / Vu que ce que je chante n’a pas plus d’importance Qu’une promesse faite avant les élections. » Gros succès pour Évelyne, qui sort sous un tonnerre d’applaudissements.

La fameuse Clique qui l'accompagne. Qui ? Morel, mais ça, c'est pour demain sur NosEnchanteurs...

Puis c’est le tour de Gérard Morel et de sa troupe (dans laquelle on reconnaîtra Hervé Peyrard, du groupe Chtriky… mais pas que !). Je n’ai malheureusement pas pu noter les noms ! (1) Mais je suis quand-même au festival pour :
1°) profiter des spectacles et en discuter avec mes collègues festivaliers ;
2°) faire quelques photos ;
3°) en faire plus que prévu pour illustrer mes comptes-rendus (il faut que mon rédac’ chef ait un large choix) ;
4°) rédiger les dits comptes-rendus ;
5°) envoyer tout ça par mail, en essayant de ne pas prendre de retard, mon challenge étant de poster à J+1 (heureusement que mes logeurs ont une connexion wifi, sinon, je me rends compte maintenant que je n’aurais jamais réussi à tenir les délais !)
6°) et, de temps en temps… manger un peu, dormir quelques heures…
Alors il m’est impossible de faire tout ça. Et de noter les noms des musiciens (par exemple).
Je ne me plains surtout pas que la mariée est trop belle : je m’amuse beaucoup à commencer à rédiger, dans ma tête, le compte-rendu que je ferai tout en écoutant le spectacle… seulement l’interface directe cerveau-fichier n’existe pas encore et l’étape dactylographique est longue et pénible !

Le récit du dernier spectacle de mardi… un peu plus tard ! Cat

(1) Le mot du rédac’chef : Suite de ce billet tard dans la nuit ou au petit matin, ce n’est pas bien grave. Quant aux ingrédients de « La Clique qui accompagne » Gérard Morel, il s’agit de, outre Hervé Peyrard déjà nommé : Françoise Chaffois, Ludovic Chamblas, Stéphane Méjean, Delphine Paquier et Alice Waring. Evelyne Gallet et Gérard Morel sont des habitués de ce blog : cherchez leur nom sur NosEnchanteurs et vous trouverez des trésors de délicatesse à leur égard. MK

Publicités

3 août 2011. Étiquettes : , , . Barjac, Catherine Cour, En scène, Festivals.

One Comment

  1. Bernadeth replied:

    Quelle belle soirée nous avons eue là! Joyeuse, pleine de gaîté si précieuse en ces temps « de crise ». J’ai acheté le CD de Gallet et avec Piton, Boudaud, Courvoisier et le Traîneux , ils m’ont tenu compagnie sur la route du retour…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :