Biblio : Dicale et ces chansons qui ont tout changé

Après Ces chansons qui font l’histoire paru l’an passé (chez Textuel/France-info), regroupant alors ses chroniques de l’été 2010, Dicale récidive avec un opus bien plus copieux encore, correspondant à celles de cet été : Les chansons qui ont tout changé (chez Fayard/France-Info). Bon, vous connaissez Bertrand Dicale et écoutez sans doute, les dévorez parfois, ses chroniques quotidiennes de huit minutes qui nous entretiennent d’une chanson, de son auteur et de son contexte. Gourmands que vous êtes, vous les podcastez même. Là, c’est plus fourni encore. Si la version radiophonique privilégie le son, la ou les chansons, ici, c’est normal, le texte prévaut et va plus loin encore dans l’histoire, dans l’argumentation, dans la précision de l’information. Comme si la chronique sonore était un apéro, une sorte de bande-son, un avant-goût de la démonstration.  Dans la bibliothèque idéale de l’amateur de chansons que vous êtes, ce nouveau Dicale se taille encore une place de choix : il est indispensable ! De Colchiques dans les prés à Marcia Baïla, de Maréchal nous voilà à Animal on est mal, la chanson prouve encore tant son empreinte que son importance dans l’accomplissement de nos vies.
L’argumentaire de presse :
« Parfois, une chanson change la donne, bouleverse la culture populaire, révolutionne le show business, modifie l’air du temps. Après, on ne chantera plus de la même manière, on ne chantera plus les mêmes thèmes, on ne chantera plus avec les mêmes intentions.
Rock Around the Clock révèle au grand public une musique nouvelle, le rock’n’roll ; Au clair de la lune devient une des premières chansons enfantines de notre répertoire populaire ; Love Me Do inaugure à la fois la Beatlesmania et l’entrée de l’Europe dans la consommation de masse de la pop internationale ; Osez Joséphine d’Alain Bashung est le premier grand tube français absolument inchantable sans accompagnement musical ; Zorro est arrivé d’Henri Salvador annonce le lien désormais indéfectible entre variétés et télévision, etc. Cinquante chansons (et quelques bonus tracks) qui ont toutes constitué une révolution sont à la fois l’objet de cet ouvrage et d’une série d’été quotidienne de sept semaines en juillet et août sur France Info. »

 

Publicités

26 août 2011. Étiquettes : . Biblio.

2 commentaires

  1. Dominique replied:

    J’ai découvert un peu par hasard ce pot de caste et me suis abonné. Ces chroniques sont passionnantes. Les ayant déjà entendues, je n’achèterai pas le livre, mais ça peut être une bonne idée de cadeau envers une personne qui aurait de l’intérêt pour la chanson.

  2. Delorme replied:

    « Parfois, une chanson change la donne, bouleverse la culture populaire, révolutionne le show business, modifie l’air du temps. Après, on ne chantera plus de la même manière, on ne chantera plus les mêmes thèmes, on ne chantera plus avec les mêmes intentions. »
    Les chansons peuvent tout changer, on peut y croire, ça ne mange pas de pain. Il est une chose cependant qu’elles ne changent pas : le showbizness lui-même qui reste du bizness quel que soit le produit à vendre. Alors question révolution, on repassera ! Le système reste le même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :