Les Jetés de l’encre : utile recyclage !

Dès l’entame la voix nous fait songer au Reggiani du Barbier de Belleville. L’impression est tenace jusqu’à l’aveu, plus loin : « T’es belle comme un air de Sergio Reggiani / L’enfant de ton pays Reggio d’Emilie / La voix d’un vieux gamin, charmante jusqu’aux larmes / Un parfum de Paris pour un chanteur de Parme. » Jusqu’à ce Pablo aussi, masseur dans un salon, presque comme le roi du ciseau et de la barbiche en biseau… La chanson suivante, c’est d’évidence Brassens qui nous vient aux oreilles : « Elle était con / Mais elle avait un cul / Qui faisait qu’on / Etait convaincu. » C’est adorable, je n’ose dire jouissif ! Ajoutez, pour faire bon poids, Leny Escudéro et vous avez tant le registre que les timbres dans lequel évolue Gilles Maire, auteur compositeur et interprète des Jetés de l’encre (trio composé de Gilles Maire, de Guerran Sellin à la guitare et d’Alexandre Taveau à la contrebasse). Ça fait révérence autant que belles références, chanson lettrée, poétique à souhait. Dense, parfois trop. Si la voix semble un peu forcée, force est de constater sa présence, sa presque majesté, tant que son empreinte reste en nous bien après l’écoute. On appréciera la saveur des textes, comme ce Chemin des dames qui nous, livre, à la manière précédemment d’un Tardi, sa véritable histoire du soldat inconnu : un réfractaire, qui plus est chanteur ! C’est un premier album, fait à la maison, en « open source », avec certes ses défauts qu’excusent de faibles moyens. Mais un premier album de caractère, franc du collier, agréable, qui acte une personnalité et un positionnement dans la chanson, un disque qui ne vient ni du hasard ni forcément de l’air du temps, même si ces Jetés de l’encre aiment à qualifier leur créations de « chansons à respirer »… Plein les bronches !

Les Jetés de l’encre, Bologne, 2011, autoproduit. Le site des Jetés de l’encre, c’est là.

Publicités

6 septembre 2011. Étiquettes : , . Lancer de disque.

2 commentaires

  1. JPGI replied:

    Excellent il n’y a rien à jeter dans ce CD
    bonne continuation les Jetés JPGI

  2. Robin RIGAUT replied:

    A voir sur scène impérativement !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :