Le roi des papas mélange tout !

Que les nouveaux lecteurs de ce blog (la fréquentation a plus que doublé en quelques semaines) ne s’étonnent pas. J’aime à consacrer des billets à la chanson « jeune public », qui n’a guère de lieux pour vraiment s’exposer. Et je ne saurais que trop vous inciter à lire les précédents billets de la catégorie « Pour les mômes »… Aujourd’hui, la collection Les contes mélangés de Vincent Malone.

Cette collection est une des plus jolies surprises qui soient dans le monde des disques pour enfants. Vincent Malone, le « roi des papas », réputé en ce domaine, a dû rassembler à lui tous les contes récurrents de notre jeunesse et de celle de nos aïeux. Y’en avait beaucoup (du Grimm, du Perraut, de La Fontaine, d’Orient comme d’Occident et d’ailleurs, des tonnes d’ouvrages illustrés), c’était lourd et il a dû tomber. Patatrack, boum badaboum, pouf pouf ! Tout s’est mélangé ! La cata. Boucle d’or, le chat botté, Ali Baba, Le lièvre et la tortue, Le petit Poucet, Jack et le haricot magique, La belle au bois dormant, Peter Pan, Alice au pays des merveilles… Faut tout remettre dans l’ordre. Le roi des papas n’est pas doué. Ou l’est trop. Il rassemble, il assemble. De bric, de broc. Et accouple les contes, compte les couples. Deux par deux, comme chez Noé. Du coup ça devient autre chose. Du Vilain petit canard et de Pinocchio, Malone en fait « Le vilain petit Pinocchio », un canard en bois, crée aux usines Gepetto, dont le bec s’allonge, leurre de chasse qui va réjouir la canne en mal de poussin. C’est « Pierre et la tortue », « Le chat beauté », « La chèvre de madame Seguin », « La petite sirène des pompiers », « Jack et le bourricot magique » et d’autres encore. De son stylo shaker, le malin Malone renouvelle l’eau du bain commun, bouscule us et coutumes, traditions sagement consignées sur les bouquins de nos bibliothèques de gosses. Hors ce postulat original, tout est intéressant en cette collection où chaque tome est à la fois un livre et un CD, une histoire et une chanson. La façon qu’a Malone de s’adresser à son auditoire : décontractée, comme on parle, pas comme on lit. Avec parfois des mots de grands, et des considérations. Une bande son plus proche d’un cinéma interactif, de conversations de bon sens que de la sage mise en bouche d’un classique. C’est passionnant, drôle, totalement réussi. Chaque livre-disque est copieusement illustré d’un dessinateur chaque fois différent. Et le disque se termine invariablement par une chanson reprenant le thème de l’histoire…

Collection Les Contes mélangés, Naïve. Derniers numéros parus : « Pierre et la tortue« , « Le vilain petit Pinocchio« . A paraître : « Peter Pan contre Barbe-Bleue« , « Ali Baba au pays des merveilles« . Le site de Vincent Malone, c’est là. En vidéo, « Merdocu », un titre du répertoire « régulier » de Vincent Malone.

Publicités

18 septembre 2011. Étiquettes : . Pour les mômes.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :