Luce, Dorémus, HK, le triple AAA !

Renan Luce, Benoit Dorémus, Alexis HK (photo DR)

« Seuls à trois », dimanche 6 novembre, Les Oreilles en pointe, Le Quarto à Unieux,

Triple AAA à l’amitié, l’amour, la joie… A Renan Luce, Benoit Dorémus et Alexis HK, qui fêtent leurs retrouvailles, dans ce « Seuls à trois » de pure anthologie. On dit ce métier égoïste, cruel. Du chacun pour soi, rien pour les autres. Eux n’ont pas dû retenir cette élémentaire règle du showbiz, jeunes étourdis qu’ils sont, et n’en font qu’à leur tête. Ils sont copains comme cochons, en ville comme à la scène. Et le montrent. Là, ils sont dans la garçonnière de Benoit, meublée sans trop de meubles qu’ils meublent de guitares et en chansons. Les leurs, qu’ils chantent perso, qu’ils se prêtent ou qu’ils combinent, en solo, en duo, en trio. Et parfois d’autres, pour mieux se définir à trois : de Boris Vian (J’suis snob) et de Renaud Séchan (Je suis une bande de jeunes). Ils se font plaisir et savent bien le cadeau qu’ils nous font. Tant que c’est d’abord et avant tout leurs succès respectifs qu’ils se mettent en bouche : Repenti, La lettre, Le Clan des miro ou Les voisines pour Renan ; C’que t’es belle, Les affranchis ou La (fameuse) Maison Ronchonchon pour Alexis HK. Moins évident pour Benoit (T’as la loose, Deux pieds dedans…), déficit de notoriété, qui comble vite fait ce handicap, d’abord en se présentant : « Mon style, c’est pour pas qu’on m’le fauche / J’écris faux, je chante de la main gauche ! ». Car il n’y a pas ici une star et deux de ses collègues. Y’a que l’amitié, trois fois l’amitié, sans nul calcul ni stupide hiérarchie. Et ça se sent, c’est tout une salle faite d’amitié. A qui, chacun des trois offre une nouvelle chanson, toute fraîche, pas encore gravée, comme on offrirait des fleurs ou des bonbons. De ce récital commun, ces sangs mêlés, on en retient son lot déjà mémorable de duos, de trios. Et trois bonhommes formidables, humbles et facétieux, des potes. Qui dépotent et débitent. On s’imagine que ceux qui ne seraient venus, simple hypothèse, que pour Renan Luce, sont repartis avec deux autres et non des moindres, que l’horizon s’est élargi. Rien que pour ça, messieurs, grand merci !

Quitte à se prendre pour une agence de notation, décernons haut la main le Triple AAA de la connerie à mes voisin et voisines qui, tout au long de la belle prestation, en première partie, de Jim Yamouridis, parlaient, blaguaient, caquetaient. Et le monsieur de faire le coq à ses dames, étalant sa culture bas de gamme. Et le même de consulter internet sur son portable, pour se renseigner sur ce Yamouridis : « Ah ! c’est un australien ! » Eh, Ducon, il est là le chanteur, devant toi, sous tes yeux avachis ! Et tu m’empêches de bien l’apprécier. Si tu ne sais pas te conduire à un concert, si l’élémentaire respect t’est étranger, abstiens-toi ! Y’a la télé pour toi, avec plein de programmes pour les boeufs. Tiens, y’a Drucker à cette heure-là !
Ceci dit, je ne parlerai pas ici de Jim Yamouridis, de peur de faire redite. Et vous renvoie à ce que j’en avais écrit il y a deux ans, aux mêmes Oreilles en pointe. C’est ici, vidéo inclue.

7 novembre 2011. Étiquettes : , , . En scène, Mes nouvelles Nuits critiques.

6 commentaires

  1. joan replied:

    Renan Luce !…Non, franchement…A côté de lui Benabar c’est Jacques Brel !
    Défendre la chanson française, d’accord. Mais tout chanteur français n’est pas a priori à louer simplement parce qu’il chante en français.
    Je vous aime bien M. Kemper, mais des fois je vous trouve vraiment trop gentil.
    Renan Luce !…Et pourquoi pas Bertrand Belin , bientôt ?

  2. Cédric S. replied:

    Joan, sombre crétin, tu n’aimes pas Renan Luce, c’est un fait. Tu es certainement jaloux de son succès pour déblatérer autant de conneries.
    J’ai vu ce spectacle, j’ai pris beaucoup de plaisir, j’ai bien ris aussi. Y’a du talent chez ces trois là, c’est incontestable.

    Mot du modérateur : On peut sans doute dire les mêmes choses, Cédric, avec un tout autre vocabulaire, afin d’éviter que ce blog ne devienne un ring. Merci. MK

  3. Gwen replied:

    Merci pour ce très bon compte rendu !! Cette tournée est vraiment excellente et tu décris très bien l’ambiance qui demeure sur scène : des copains qui s’amusent, ne se prennent pas la tête et s’entendent à merveille !
    Pour ce qui est la fin de l’article… ça me fait tristement penser à des situations que j’ai aussi connu… les gens ne savent pas vivre un concert sans parler tout le temps… on dirait qu’ils ont oublié qu’ils ne sont pas dans leur canapé mais bel et bien dans une salle de concert et qu’il y a du monde autour !

  4. Norbert Gabriel replied:

    mais oui, Bertrand Belin ! avec Renan Luce, qui écrit très bien et sait créer un climat dans ses chansons, seul avec sa guitare.. il y a 3 ou 4 ans il était en avant première d’un festival d’été, il a fait deux chansons, j’étais à côté d’un certain Georges Moustaki qui a beaucoup aimé, mais peut-être que ce vieux Jo n’est plus une référence ?

    Bon, j’ai vu aussi ce « Seul à 3 » au café de la Danse, excellent moment de spectacle.

    En revanche, pour les spectateurs gougnafiers, j’en ai eu un lot aux Trois Baudets, pour la soirée Jamait, avec une première partie, 4/5 invités aux places réservée; devant, qui arrivent un quart d’heure après le début, qui discutent en s’installant, qui changent de place, qui appellent un retardataire, et au bout d’un moment après avoir gêné 20 ou 30 personnes ils s’aperçoivent qu’il y a un mec en scène, et même qu’il a l’air très bien, au point qu’ils se taisent enfin. La première partie c’était Jérémie Bossone. Ils ont entendu une ou deux chansons sur les 6, et emmerdé le public pendant 2 autres.

  5. joan replied:

    PS: à Monsieur cedric S :
    Eh bien, la vulgarité de ses fans tend à confirmer mon opinion sur Renan !
    J’avoue y aller un peu fort parfois, mais au moins, ayant reçu une bonne éducation, je n’insulte personne.
    Quant à ma supposée « jalousie », j’en ris encore !: Avec ce genre d’argument, critiquer un écrivain, un acteur, ou un politicien devient impossible : la vulgate psy vous accusera toujours d’être un frustré !
    Luce est pour moi un a.c.i médiocre doublé d’un pistonné, je persiste et signe.

  6. murielle replied:

    ça m’agace les pipelettes de concert. Si tu viens écouter ou découvrir un artiste, alors écoute et découvre. Si tu viens pour parler de ta vie, prendre des nouvelles des amis va au bar d’en face!
    Et ne me lancez pas sur l’avalanche de portables qui te bloque la vue pour tout filmer, enregistrer et ensuite mettre sur youtube. Le son et l’image seront pourries de toute façon! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :