La chanson, toute la chanson, à la radio ? Coup de gueule d’Hervé Cristiani

Le débat se poursuit sur NosEnchanteurs quant à cette chanson qui a le droit, ou pas, de passer sur les ondes. Je vous engage à lire les très nombreux commentaires. Autre pièce à verser à ce dossier : la chanson Coup de gueule du chanteur Hervé Cristiani.

« J’leur balance un album à déplumer les anges
Et tout l’monde s’en tape
Excusez-moi si j’dérange »

Hors ceux des play-listes et quel que soit leur intérêt, les albums sortent désormais dans un assourdissant silence au grand désespoir des artistes et de leurs attachés de presse. Bien sûr, on m’objectera ces quelques radios associatives qui, dans leur coin, font un superbe travail ; bien sûr, quelques revues, malheureusement trop confidentielles (Vinyl, Je Chante… parfois FrancoFans), ouvrent leurs colonnes : elles sont les seules. Bien sûr, internet… Reste que nombre d’albums sont sans résonance aucune et que le silence vaut condamnation à mort (je suis bien placé pour le savoir, pour un livre que j’ai commis et qui, lui, a été volontairement boycotté par des journalistes aux ordres).
Hervé Cristiani (l’auteur, souvenez-vous, de Il est libre Max, en 1981) a sorti il y a trois ans un album (son septième à ce jour) très beau, puissant : « Paix à nos os » (distribution Rue Stendhal). D’aucuns en parlent comme de son chef-d’œuvre : la journaliste Stéphanie Thonnet lui avait même décerné son Cœur Chorus sur Chorus il va de soi (le numéro 66) : « De la première à la dernière minute, cet opus est un véritable don » selon ma consoeur et amie Stéphanie. Disque que peu connaissent car peu de presse, pas de radio, pas de télé. Quand Cristiani est invité, rarement, ce n’est que pour y chanter encore et toujours Il est libre Max, surtout pas un titre que les téléspectateurs ne connaissent pas : ils prendraient peur, perdraient pied et iraient, les traîtres, regarder la pub sur une autre chaîne.
Il y aurait de quoi se taper la tête contre un mur, Cristiani a choisi d’en faire une chanson, et un clip bricolé avec amour, mise en scène faite de bric et de broc, très typographique aussi. Ça se nomme Coup de gueule et ça nous dit tout.

« Comprenez l’artiste (…)
Pas le moindre interstice
Pour glisser sa prose
Dans le pot aux roses »

La page Facebook d’Hervé Cristiani, c’est ici.

Publicités

20 décembre 2011. Étiquettes : . Divers, Lancer de disque, Les événements.

23 commentaires

  1. Norbert Gabriel replied:

    Il y a des mystères qui en effet laissent sans voix (!!) cet album « Paix à nos os » est une merveille, et le black out dont il est victime pose pas mal de questions sur les critères et choix qui mettent en avant certains albums, et en ostracisent d’autres. Même la play liste de France Inter me laisse parfois atterré… En ce moment, il y a de temps en temps la diffusion d’une reprise de « Tous les garçons et les filles » qui est un véritable assassinat musical, et qui me donne des envies de fracasser ma radio à coups de balai. Et pourtant, il me semble que je suis plutôt libéral sur le plan oreilles, mais autant Bashung a fait des reprises re-créations épatantes, autant ce prince m.. est une aberration musicale dans cette reprise. Et c’est en plaie-liste… je dis bien « plaie » une blesssure pour la chanson …

  2. zd83 replied:

    J’adore et bien plus
    J’ose vous demander si vous seriez ok pour la diffuser sur nos ondes zd83 radio web.
    En attendant de vos nouvelles je vous souhaite une belle journée musicale.
    Jo, du zd
    http://www.zd83.com

  3. zaza replied:

    Super coup de gueule, j espère juste qu’ il sera entendu !!!!!

  4. marie replied:

    Un grand merci pour cette très belle re-découverte. Bien qu’à l’affût, je ne l’avais, hélas, pas repérée …

  5. Mière replied:

    Hervé Cristiani est un artiste… aussi ce qui gravite autour de lui doit se faire intelligemment…i I faut savoir faire le lien entre son talent et le récepteur : celui qui va écouter et qui va aimer ou pas…Dans tous les cas ce sera une question de choix… C’est la raison pour laquelle j’aime le travail de Jean-Luc Héridel en ce sens (Plum’ FM) qui opère sans relâche pour ne pas rompre le fil qui lie l’artiste et le public… La solution d’après moi est là… Il faut encourager la vocation journalistique du critique musical… De grands noms de la scène et de la chanson française sont liés à la critique ô combien salvatrice d’un journaliste de renom… N’oublions pas René Fallet et Brassens… Reste à savoir si on aura le droit de parler du malheureux défunt… Ils sont morts tous les deux… Pour les artistes encore vivant, faut se mobiliser les gars… (entre parenthèse, je suis preneur pour une petite chronique musicale sur une petite radio libre)… Bon allez salut… Poilponce

  6. lubesac replied:

    Il a raison Hervé pour ce « coup de gueule » ! Ras le bol d’entendre toujours les mêmes et souvent des nuls ! Résultat ? Je n’écoute presque plus la radio… J’aime la chanson comme j’ai aimé « Paix à nos os » et les autres chansons…

  7. Lamy replied:

    Il était plus qu’à déplumer les anges cet album : c’est simple, aucun disque français paru depuis ne m’a autant touché ; c’est un bijou, tant au niveau des textes que des musiques. Je l’ai fait découvrir à un tas d’amis. En visionnant le clip d’Hervé Cristiani, re-régal ; même si le contenu est triste, c’est encore une merveille musicale et textuelle. En plus il nous donne à voir, et avec quelles intelligence et fantaisie !!
    Merci, Monsieur Cristiani, vous êtes vraiment une belle personne. Dommage, oui dommage, que la bêtise ait autant de pouvoir et qu’autant de jolies choses restent méconnues. Vous pouvez rester dans votre cuisine, Monsieur Cristiani, mais seulement si c’est pour nous mitonner une nouvelle merveille aussi harmonieuse en saveurs que « Paix à nos os ».

    Sylvie Lamy

  8. Olivier Vadrot replied:

    « Paix à nos os » est un bijou d’écriture et de composition. Il y a autant de pépites sur cet album qu’il y a de pistes. Mais ne nous voilons pas la face, le succès d’un album n’est jamais dû uniquement à la qualité de ce qu’il contient.
    La réussite est une combinaison de facteurs tous aussi irrationnels les uns que les autres. Il y a pourtant un socle commun qui est incontournable, mais qui malgré tout ne fait pas tout. Sinon cela se saurait.
    Bien entendu, la matière brute que sont les chansons doit être excellente, mais malheureusement ne suffit pas. Si le producteur ne fait pas correctement son travail, si le distributeur ne trouve pas le bon circuit d’exposition, si le service promo fait (comme souvent) miroiter des vessies, alors que ce ne sont même pas des lanternes, si aucun tourneur ne croit dans l’exploitation scénique du spectacle, si l’artiste lui-même ne se prête pas au jeu, si certains de ces critères ne sont pas remplis alors l’échec est quasiment assuré.
    Toutes ces conditions ont-elles été réunies pour la sortie de l’album « Paix à nos os » ? Et, au-delà de cette question, il faut conserver à l’esprit qu’il y a toujours un petit quelque chose que nul ne maîtrise. Oui, on a fait le maximum et pourtant… Cela fait partie du jeu.
    On sait, lorsque l’on s’engage dans la voie artistique, que ce ne sont pas forcément les meilleurs qui s’en sortent.
    Le cas Cristiani serait intéressant à étudier de plus près.
    En ce qui concerne la playlist de France-Inter, je trouve les internautes très durs. Ils s’attaquent à la station qui ouvre le plus sa liste de diffusion à tous les styles, à tous les genres, à toutes les générations. Même si je ne partage pas tous les goûts des programmateurs, je ne peux qu’inviter les critiques à écouter d’autres radios et à comparer.
    Musicalement

  9. erwens replied:

    Ce qui est navrant, c’est qu’au bout d’un moment on soit presque obligé de baisser les bras… Je n’ai même pas envoyé mon album à France-Inter, et je ne dois pas être le seul… Car on se doute qu’il va passer à la trappe !!!! Dommage pour les « petits ».

    Réponse : Au lieu de l’envoyer indistinctement à France-Inter, il est peut être plus utile de l’envoyer à une émission ou un animateur en particulier (je pense à Philippe Meyer, notamment). Pour Les Affranchis, vaut peut être mieux avoir un attaché de presse très très efficace et une actualité parisienne… MK

  10. erwens replied:

    J’avais déjà eu une bonne discussion avec Hervé Cristiani à ce sujet, lors des Journées Brassens en 1989… Son discours n’a hélas pas changé… C’est navrant… Nino Ferrer, aussi s’offusquait qu’on ne l’invite que pour chanter Le Sud ou Mirza alors qu’il voulait présenter son dernier album. Pauvre Duteil contraint de ne voir diffuser que Prendre un enfant ou La langue de chez nous sur les ultimes radios osant encore passer de la chanson… Encore heureux que ces artistes-là soient rentrés dans l’anthologie de la chanson… et bénéficient au moins de droits d’auteurs… Mais quid des petits inconnus qui n’ont pas eu cette exposition médiatique ? Je rêverais d’être diffusé parfois sur une antenne radiophonique nationale. Mais il ne reste presque plus rien… Les stations Radio-France ont changé de format lorgnant du côté de Nostalgie, et ne font plus découvrir grand chose. Je me souviens des années 90 où cette fréquence nationale (40 stations en France) servait de radio starter et a permis de faire connaitre des tas d’artistes en demande de médiatisation. Actuellement il m’est impossible, malgré mes différents envois de cd ou de fichiers ou de courriers, d’être diffusé sur France bleu Hérault, Roussillon ou Toulouse. Pour eux, je n’existe pas… 25 ans de métier, même pas une réponse… Rien !!! Est-ce normal ? Alors dites moi : si une radio de cette ampleur ne nous diffuse pas à l’échelon régional, comme nous n’avons pas droit à France-inter ou Fip… Que nous reste -t-il ???

  11. DOMINIQUE BABILOTTE replied:

    PIERRE TISSERAND DIRAIT  » AH SI LE TALENT SUFFISAIT ! »

    Et pourtant, c’est peu de dire qu’il en a du talent Christiani. C’est con à mourir.

  12. François Le Méner replied:

    Serait-ce systématque ?
    Le talent ne serait-il pas médiatique ou les médias seraient-ils cyniques au point de passer à la trappe tant de beaux albums chansons, tant de chanteurs, auteurs, compositeurs injustement mis sur la touche….

  13. TIREFORT replied:

    Très frais pour un vieux de la vieille… J’adhère.rv

  14. Christine de Villiers replied:

    Cristiani est un véritable artiste. Il en a ras le bol qu’on ne le connaisse qu’à travers cette chanson tube « IL EST LIBRE MAX »… Et, il a raison… Depuis, il a écrit, et chanté… Quand se rappellera-t’on qu’il faut cesser de se rappeler qu’un artiste est GRAND lorsqu’il est six pieds sous terre… Balavoine, Nino Ferrer, Brassens etc, ont vu leur « répertoire » soudain découverts…Une fois qu’ils n’étaient plus là…CA SUFFIT ! Les journalistes spécialisés devraient tout de même prendre conscience qu’ils ne font pas leur boulot ! C’est quoi ce bordel !!! Moi, je découvre les nouvelles chansons d’Hervé Cristiani sur… FACEBOOK !!! UN COMBLE!!!

    Réponse : La médiocrité et l’ignorance des médias et des journalistes « chanson » est ici un thème récurant. D’où l’existence, entre autres, de NosEnchanteurs. Mais, même avec 365 papiers par an, il ne nous est pas possible de couvrir toute la dimension chanson. Faites découvrir ce blog, c’est peu mais déjà ça… MK

  15. Christine de Villiers replied:

    Cristiani est un véritable artiste. Quand lui rendra-t’on l’hommage qu’il mérite ? Depuis 1981 (Il est libre Max), la presse spécialisée et les journalistes en charge des rubriques concernées le « snobent »… C’est de l’info, çà ? NON, NON ET NON !!! Désolée pour mes ex confrères et consoeurs !! Ils ne font pas leur job…

  16. ben replied:

    Le clip de cette chanson est une oeuvre dans l’oeuvre. Belle créativité.

  17. Bertrand Kron the avenger même pas masqué replied:

    Hervé Cristiani n’est pas dans les bacs alors qu’il sera un jour dans les manuels scolaires de français ou de poésie : cherchez l’erreur !
    On ne peut que comprendre la rage impuissante qui émane de ce texte quand on est, comme Hervé, capable de penser, de commettre et d’écrire de tels « Koh-I-Noor » de beauté, de sensualité, de douceur poétique, de tendre provocation et d’humour sans faille, avec à la clef pour toute récompense la bêtise et le mépris de nos Tycoons des sacro-saints médias qui ne peuvent pas entendre ce qu’ils considèrent comme « non bankable »
    Alors non, même si les « nagui-druckers » (déf : nom commun désignant une personne de peu de goût artistique) ne jurent que par ça, je suis désolé de te le dire Hervé, il n’est vraiment pas libre Max ! Et c’est bien triste.

  18. herve cristiani replied:

    Ben je suis libre de continuer à en faire des chansonnettes sans trop m’occuper de leurs destins puisque j’en suis pas maitre… Si le succès doit être posthume et bien il sera posthume : c’est mieux que rien non ? Je ne travaille pas pour la récompense. En fait la récompense elle est dans le point final et la dernière résonance de la chanson terminée… Yo !

  19. Boulais replied:

    Hervé, je comprends ton argument, mais c’est dommage pour le public ! Personnellement, je pensais que tu avais arrêté de faire des « chansonnettes » comme tu dis ! Dommage, quand même ! J’en étais resté a « Il est libre max » ! Re dommage! J’ai découvert des vidéos et des chansons de toi, magnifiques et inconnues du public !
    Pour moi, ce « coup de gueule » DOIT passer à la télé et « dans le poste » !
    C’est le cas ? Evidemment, non ? C’est pas nouveau, non ? Moi, çà me fout en colère…
    Je boycotte la télé et surtout les émissions de variétés à la con, même si il y a des gens que j’aime bien… et c’est super rare !
    Pourquoi être obligé de fouiller, de rechercher, de piocher sur internet la bonne chanson française ?
    Béranger de son temps, Leprest aussi, Bertin, Thiéfaine pendant quelques années… ont été oubliés par la télé et les radios. La liste est longue !
    Alors, la chanson de qualité est silencieuse, elle est cachée par ceux qui disent « la bonne chanson française n’existe plus depuis la disparition de Ferré, Brassens, Brel, et autres » ! Cà aussi çà m’énerve !
    C’est la faute de qui ? Les animateurs télé, les programmateurs ? Je ne sais pas, je ne suis pas un spécialiste.
    J’ai répondu à la première question : OUI !
    Mais j’ai envie de poser une seconde question :
    Cà s’appelle comment ce comportement?
    La censure, non?

    Hervé Boulais

  20. Mary Boulais replied:

    Jacques Chancel a dit: » La télévision ne devrait pas donner aux téléspectateurs ce qu’ils aiment mais ce qu’ils pourraient aimer » ….

    He ben, il y a encore du travail à faire. Cherchons le Jacques Chancel d’aujourd »hui

  21. Maryvonne Merdrignac Barre replied:

    Oui c’est un super coup de gueule bien justifié !!! Il a raison Hervé : il a encore de la place pour ses belles histoires !!! Dommage, le coup de gueule n’est pas sur l’album Paix à nos os. Bien sûr qu’elle devrait passer sur les radios !!! Mais lesquelles ?

  22. Bernard Pichardie replied:

    excellent !

    ça me fait penser à un de mes textes ( pas encore mis en musique mais qui en voudrait ? )

    L’UNIVERS SALE DE LA CULTURE

    Quand les livres se fanent
    Par manque de découvertes
    Quand les chansons offertes
    Ne sont plus artisanes

    C’est au fil de ces hits
    Que paradent l’ennui
    Le désert et la nuit
    Frappés du mot exit

    Mais ne laissons pas seuls
    Ces poètes égarés
    Bien loin de nos télés
    Étouffées de singles

    Il y a l’univers sale
    Qui tachent nos cerveaux
    À perte de radio
    De merdes qu’on déballe

    Quand les livres ont hélas
    Devant nos projecteurs
    Pris un peu de valeur
    Qu’avec une dédicace

    La culture bat de l’aile
    Victime de la faucheuse
    Cette photocopieuse
    Débitant des rondelles

    Mais ne laissons pas faire
    Ces marchands d’insipide
    De succès qui se rident
    Emportés par « chart’air »

    Il y a l’univers sale
    Qui tachent nos cerveaux
    À perte de radio
    De merdes qu’on déballe

    Bernard PICHARDIE
    texte déposé

  23. Daniela replied:

    Très enrichissant! Je me régale tous les matins avant de « descendre à la mine » avec ton blog, Michel! Merci encore de tes posts et des découvertes. Du bas de mes 30 et quelques primevères dont 8 en France, je vous avoue à tous que je ne connaissais pas Herve Cristiani, mais je vais vite me rattraper car j’ai adoré son coup de gueule.

    Mais je voulais aussi rebondir sur ton conseil, Michel (et crois-moi ce n’est pas pour te taquiner). En fait, je voudrais bien savoir qu’est-ce qu’ « un attaché de presse très très efficace » quand on sait bien que la diffusion des cds produits par des petits labels est devenu une sorte de sport de combat permanent…Le problème c’est qu’après c’est le serpent que se mord la queue, des articles de presse pour avoir une actualité pas forcement parisienne d’ailleurs, une actualité pour avoir des articles de presse…Quand ces attachés de presse sont-ils considérés comme efficaces?

    Un exemple: Le label Grand Babyl monte en co-réalisation avec le Théâtre Les Déchargeurs une série de 16 concerts de Frédéric Pagès entre juin et septembre. Nous avons (nous enfin, je veux dire moi, car comme vous imaginez bien, nous ne sommes pas nombreux mais enfin pour nous résumer, j’ai) envoyé à peu près une cinquantaine de cds…et je n’ai eu que quelques retours…un « peut-être » d’une revue spécialisée en chanson…des blogs dont justement celui de Jean Luc Heridel et de Luc Melmont qui (ainsi que d’autres) a d’ailleurs préfacé le dernier cd « Entre Délices et Terreur » de Frédéric Pagès et évidement les radios associatives… Et heureusement qu’elles existent ces radios, ainsi que les petites structures, les bibliothèques qui font un travail très important aussi ouvrant leurs portes aux chanteurs également, les bénévoles et… des blogs comme le tien qui aident à faire tomber « les écailles de nos ouïes »…À qui la faute si on arrive pas à avoir de retours de la presse? Aux attachés de presse pas très efficaces? Aux journalistes qui ne font pas leurs boulots sous prétextes qu’ils sont assommés de cds à chroniquer? Au public? Au gouvernement? Aux antennes publiques, qui d’ailleurs ne nous feraient aucune faveur si elles nous écoutaient, car elles sont financées en grande partie avec l’argent de nos impôts….Oh la la, nous avons du boulot…allez, je descends à la mine préparer mes cours…parce que la « tâche » (je dis bien la tâche car le métier…bah le métier je me demande bien ce qu’il est devenu quand j’ai entendu la phase suivante d’un « vrai » attaché de presse » pour les concerts évoqués « à moins d’avoir un tourneur et une grosse maison de disque, je préfère vous dire que ce genre de projet ne m’intéresse pas »… bref, la « tâche d’attaché de presse des « petits » chanteurs ne rapporte que la gratitude d’avoir aidé un peu (parfois…) à les sortir de l’ombre. Et souvent, aujourd’hui cette tâche revient aux épouses des artistes…Allez bonne nuit!

    « Bouffon »
    Montre ton fond, bouffon, baisse ton pantalon
    Jette ton idéal, bouffe ton caleçon
    Tout doux, cire des pompes et fais ta révérence
    Aux puissants qui t’abreuvent, fais ta petite danse
    Fais le beau, fais le bon et chante pour tes maîtres
    Nourri de ton talent l’industrie du paraître
    Avec un peu d’effort et de compromission
    Tu passeras peut-être… à la télévision. (Frédéric Pagès)

    en écoute sur http://fredericpages.bandcamp.com/track/bouffon
    Abraço.
    Daniela

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :