Mathilde Braure, tout à fait oui

La Mathilde est revenue ! (ph. Cat Cour)

par Catherine Cour,

Vous ne me connaissez pas encore assez pour savoir que j’ai un fort faible pour les belles voix féminines, les ACI « de paroles » et les accompagnements à l’accordéon… Une bonne partie de mes chanteurs favoris rentre au moins dans une de ces trois catégories, voire toutes ! Alors, chromatiques ou diatoniques, je craque pour les femmes à bretelles !
L’été dernier, je compulsais le volumineux programme du festival off d’Avignon lorsque je suis tombée sur un titre aguicheur (pour moi !) : « Accordéons nous ». Le nom de la chanteuse m’était totalement inconnu… Mathilde Braure ? Jamais croisée. Mais le texte de présentation se terminait par « spectacle parrainé par Presque Oui », et ça, pour moi, c’était déjà un gage de qualité, si j’en avais eu besoin.
J’ai donc risqué mes oreilles dans une petite salle, pas vraiment comble, et j’ai été accrochée par la personnalité, l’humour, la tendresse, la gouaille, l’autodérision de Mathilde. Ses réflexions à l’emporte-pièce, ses textes pleins de vie, de bon sens et de poésie m’ont fait passer cette heure vingt de spectacle comme s’il n’avait duré que cinq minutes.
Je me préparais à acheter trois ou quatre CD à la sortie de la salle, ce que l’âge de la chanteuse me laissait présumer… eh bien non ! J’ai pu acheter le badge « Accordéons nous » et souscrire au futur CD de Mathilde. En échange de ce soutien, je me suis vu offrir un CD 4 titres (l’explication de ce cadeau inhabituel vaut son pesant de cacahuètes. Autant que les commentaires sur la vie quotidienne au camping ou les explications sur le décor de la scène, luxueux tout autant qu’imaginaire !)
Depuis cet été, grâce à une mailing liste discrète mais efficace, je reçois régulièrement des infos sur les spectacles de Mathilde (souvent au nord de Paris ou en Belgique… mais j’espère bien qu’elle descendra un jour dans le Sud), sur l’état d’avancement du CD, le nombre des souscripteurs. C’est sympa !
Et puis j’ai un peu fouillé sur le net pour en savoir plus à son sujet : Mathilde Braure, c’est aussi la blonde accordéoniste qui forme avec Mathilde Delannoy, la brune percussionniste, le groupe des Belles Lurettes. Vous entendez également sa voix en duo avec Presque Oui sur Sur le balcon du disque Peau neuve. Tout ça fait un peu peu pour justifier une chronique sur NosEnchanteurs. Le texte en serait encore resté longtemps à l’état d’envie si je n’avais reçu, il y a quelques jours, un mail de Mathilde et un lien pour une vidéo très « amateur », mais qui donne une petite idée de la prestation de la dame.

Alors je me suis dit que ça vous donnerait peut-être envie de rejoindre l’actuelle presque centaine de souscripteurs du futur CD. J’espère seulement qu’il ne faudra pas attendre une trop belle lurette avant de le recevoir ! Le myspace de la dame, c’est là.

Publicités

4 janvier 2012. Étiquettes : . Catherine Cour, En scène.

One Comment

  1. Melocoton replied:

    Hello Catherine,

    Excellente dans Les belles lurettes…

    J’espère que la promesse d’un album solo ne dissout pas définitivement ce groupe bien sympathique 🙂

  2. Chris Land replied:

    Ahhh ! les Belles Lulu…
    « Lulu, y’a d’l’abus, y’a d’l’abus, y’a d’la buée sur les carreaux de tes lulu… » etc.
    Chris Land

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :