Arthur, pcc Christian Paccoud

« Pour aller à la pêch’ aux bisous
II faut tendre les deux joues
Pêcher des câlins c’est bien.
Mais qui n’a pas d’asticots
Va pêcher des godillots,
Qui a les jou’s écarlat’s
Parc’ qu’il prend des pair’s de claqu’s ? »

Avec ou sans « je », quand on chante, on se chante souvent. Christian Paccoud est né en 1954, à Pont-de-Beauvoisins, en Isère. Rapidement, la famille s’en va en Auvergne. Puis, puis… beaucoup d’errances. Paccoud se souvient de ses premiers spectacles avec cachetons, bals populaires et mariages alentours : « Mon premier accordéon, je l’ai eu à cinq ans ; ma première scène, je l’ai faite à neuf. » Après le labeur, il fallait encore, sur le chemin du retour, ressortir l’instrument pour distraire un public de dames, pendant que le père dilapidait à l’étage, aux bras d’autres femmes, la recette de la soirée. A 13 ans, il claque la porte de chez lui et n’y retourne plus jamais.
Paccoud fut longtemps le chanteur sans disque, vingt-cinq ans sans galette. Jusqu’à ce que les louves du Loup du Faubourg trouvent les mots et les sourires pour le convaincre. Sort ainsi en 2000 son premier disque. Et c’est un disque pour les enfants, qui plus est sur l’enfance maltraitée. C’est « Arthur, le pécheur de chaussures » : les mots sont écrits depuis longtemps, évidents. On dit que c’est depuis la parution de ce disque que Paccoud a cessé de se ronger les ongles. On ne s’étonnera pas plus que, régulièrement, il travaille dans des foyers avec ceux qu’on nomme des cas sociaux : des déstructurés, des blessés de l’existence, gueules cassées de l’amour filial. Son Arthur fait école chez les pédagogies qui trouvent ainsi les mots pour dire ce mal.
Si je vous dis ça, c’est parce que l’ami Paccoud vient jouer son « Arthur, le pécheur de chaussures » pas loin de chez moi, à Viricelles, chez l’ami Serge Féchet. Que ce spectacle « pour enfants », chanté avec la complicité d’Armelle Dumoulin, est un spectacle tous publics, pour les petits que nous étions comme pour les grands que nous ne serons jamais tout à fait, que la chanson de Paccoud nous aide à guérir de toutes nos meurtrissures passées et présentes. Et que Paccoud est un paquet de générosité, d’humanité comme il est rare.

Le 3 février à la salle des tilleuls à Viricelles.

Publicités

29 janvier 2012. Étiquettes : . En scène, Lancer de disque.

One Comment

  1. Poussière D'étoile Cosmos replied:

    J’ai le CD. Mon loupiot le connait par coeur. EXCELLENTISSIME !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :