Noah, après avoir croqué la pomme

C’est son deuxième album mais c’est comme si elle recommençait tout au début. Pouf pouf, premier donc. L’autre était celui d’une jeune folk-singer sentimentale qui, de la rencontre à l’échange des alliances, nous chantait les stations de l’amour, disque au demeurant épatant qui peut souvent se poser sur la platine.
« J’me suis bien marrée / J’ai croqué à pleines dents / Mais la pomme était verte / Acide. » La nouvelle Noah Lagoutte est plus ferme, plus femme. Qui, bien sûr, nous chante encore les sentiments, mais c’est nettement plus contrarié. La tonalité est autre, électrique, souvent pop-rock (guitares, basse et batterie par, respectivement, Frédéric Bobin, Arnaud Baleste et Nicolas Delaunay), terriblement efficace. Et le propos nettement plus cru même si « Un poil trop séductrice / Même limite allumeuse / Panthère dominatrice / Enflammant les valseuses / Y faut pas. » Noah met désormais volontiers du tabasco dans des idylles trop menthe à l’eau. Ça fait femme libérée (je sais, c’est facile…), c’est direct et bien envoyé, avec toujours la distance de l’humour à défaut de toujours l’amour, encore que. Noah trempe sa plume résolument ailleurs que dans le vocabulaire du tendre : la pomme devait être vraiment très acide…
On se dit que si les majors disposent de drones espions pour ausculter la chanson, ils vont bien la repérer, la labelliser, la playlister, se faire des sous sur elle, Non seulement elle est dans le bon format, celui qui a grâce, qui ondoie, mais  elle a pour elle une vraie personnalité artistique, un tempérament affirmé. Et, ma foi, le talent. On lira ce billet de NosEnchanteurs de mars 2010, chronique de concert où, déjà, je parlais de cette nouvelle Noah Lagoutte : ça se nomme « Lagoutte se jette à l’eau » et je n’en retire pas un mot.

Noah Lagoutte, Pomme verte, 2012, FMairs A Thou bout d’Chant/ Mosaïc music distribution. Le site de Noah Lagoutte, c’est par là. Hélas pas de vidéo correspondant à ce disque  : pour le son, réfugiez-vous sur son myspace. Concert de sortie d’album, jeudi 15 mars 2012 au Kraspeck myzik, à Lyon.

Publicités

13 mars 2012. Étiquettes : , . Chanson sur Rhône-Alpes, Lancer de disque.

2 commentaires

  1. Cat replied:

    Je confirme ! Je l’ai vue pour la première fois au printemps dernier, vers Voiron, en « première partie » de Claudine Lebègue, dans un de ces co-plateaux que savent si bien réunir les ami(e)s de Chansons Buissonnières 38… et j’ai trouvé qu’elle avait vraiment bien du talent ! (les deux amis qui m’accompagnaient, dont ma copine Michèle, la « chanteuse professionnelle », ont été du même avis)
    J’avais acheté le premier CD, souscrit pour le nouveau, que je viens de recevoir… et il vient de passer brillamment mon test de l’autoradio : ça fait au moins quatre ou cinq fois qu’il tourne, sans que j’aie envie d’appuyer sur le bouton « eject » ! 🙂
    Si vous voyez son nom dans un programme… foncez croquer la pomme ! C’est Bio et très consommable 😉
    Cat

  2. Norbert Gabriel replied:

    Ce sera une totale découverte pour moi… J’ai dû avoir un moment d’absence, mais je vais rattraper le temps perdu… (le test de l’auto radio en boucle, c’est une bonne référence !)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :