Serge, clap de fin après 8 numéros

Certes ce n’était ni mon magazine de chevet ni même un outil de travail, loin s’en faut. C’était simplement, couché sur du beau papier glacé, l’écho un rien bobo d’une chanson médiatisée, branchée, playlistée à souhait. Un truc sympa, qui ne mange pas de pain, conceptuel à fond, mais, au final, un peu vain, qui peut ne pas servir la chanson, ou simplement une idée fausse de la chanson, sectaire car sans partage, qui cache l’immense forêt de cette exception culturelle française qu’est la chanson.
Pourtant Serge déclarait avoir  la « volonté de ne pas être élitistes et fermés, et de couvrir le large spectre de la musique d’expression française, accordant une place aux gros comme aux petits, aux nouveaux comme aux anciens. » Il suffit de parcourir les pages des huit numéros parus pour s’apercevoir qu’en fait d’un large spectre, Serge n’ouvrait qu’une porte très étroite, la même par laquelle tout le monde s’engouffre sans trop se poser de questions (surtout pas !). Il en va des beaux discours éditoriaux comme des promesses électorales…
Serge était, à peu de choses près, l’exact contraire de NosEnchanteurs.
J’emploie l’imparfait car Serge n’est plus. Extrait du communiqué sur leur site : « Nos efforts pour trouver un partenaire financier afin de diffuser Serge en mensuel avec un CD et une offre numérique forte ont finalement échoué. Notre maison d’édition indépendante, à moins de mettre en péril l’existence de nos autres titres, n’a pas les moyens de continuer cette parution. C’est donc avec beaucoup de tristesse mais sans regrets par rapport à la formidable aventure que nous avons vécu depuis un an et demi que nous vous annonçons l’arrêt de Serge. »
Et un mag de moins, un ! Ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier même si, compte-tenu du marasme actuel, il y a peu de chance que d’autres fous tentent l’aventure de la presse papier. Ne reste plus en kiosque que FrancoFans, frêles épaules, parfois décevantes, sur lesquelles reposent beaucoup d’attentes, d’artistes à découvrir, à aller chercher, à exhumer des montagnes de cédés frondeurs qui  continuent de sortir, à qui on n’a pas encore dit que la rondelle laser était sans avenir.
Rappelons toutefois qu’il existe d’autres magazines papier, plus confidentiels certes, très pointus. Comme Vinyl, Le Petit format (du Centre de la Chanson), comme Les Amis de Georges… Il existe des gratuits aussi mais, comme le dit un de mes amis : « Un journal gratuit c’est un journal vendu ! ». CQFD !  Réfléchissez-bien et vous lui donnerez raison.

Sur le même sujet, on lira aussi « La chanson par le vide«  sur NosEnchanteurs.

Et encore… Info de Norbert Gabriel, sur laquelle nous reviendrons : « Puisqu’on est dans le faire-part d’extinction, Le Doigt dans l’Oeil met aussi la clé virtuelle sous la porte. Un dernier numéro dans quelques jours, histoire de partir pavillon haut, et peut-être de continuer en bloguant sans faire doublon avec les collègues qui font ça très bien. »

Petits problèmes techniques depuis deux jours sur NosEnchanteurs : il est très difficile voire impossible de poster des commentaires. Si vous échouez dans vos tentatives, envoyez votre commentaire ou sur ma page facebook, ou par mél : michel.kemper@laposte.net

Publicités

15 mars 2012. Étiquettes : , . Divers, Les événements.

7 commentaires

  1. Melmont replied:

    …je me souviens à travers mon blog culture et chanson avoir reçu beaucoup de mails de petites ou grosses maisons de disques, pour des artistes que j’aurais cru ‘bankable’, j’ai réalisé que nous étions peu nombreux à faire des blogs sur la chanson…

    LM

  2. Michel TRIHOREAU replied:

    C’est un titre qui disparaît sur la chanson ; la chanson, pas la Chanson. Cette chanson-là est un produit de consommation, ce n’est pas un art. Pas de larmes de crocodile donc sur la fin d’un journal qui enfonce des portes ouvertes pour se placer dans le sens du vent, là où souffle le business…
    S’il fallait avoir un regret, c’est dès le premier numéro que je l’ai eu en constatant que ce ne serait pas le journal que j’attendais, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, même si le titre (aussi démago que restrictif) le laissait prévoir…
    Circulez ! il n’y a jamais rien eu à voir… hélas !

  3. Danièle Sala replied:

    J’étais abonnée à Serge, et je me demandais justement si j’allais renouveler mon abonnement. J’aimais bien la chronique de François Morel, et quelques bons articles tout de même
    Dommage pour Le Doigt dans l’Oeil, c’était une vraie mine de belles découvertes. Mais il y a l’excellent blog de Norbert : « Résistance chanson », celui de Fred Hidalgo et quelques autres encore sur le net, Et bien sûr Nos Enchanteurs, alors à suivre…

  4. Cat replied:

    J’ai dit à mon kiosquier, pas plus tard que la semaine dernière, que ce n’était plus la peine qu’il me mette un « Serge » de côté… je n’avais trouvé que 10 minutes de lecture dans les trois derniers.
    Comme quoi 😀

    C’est dommage pour « Le doigt dans l’œil » 😦
    C’est encore la planète Chanson qui s’appauvrit
    Dieu sait que ça n’est pas moi qui vais médire sur les blogs… mais même les meilleurs n’ont pas la qualité d’un « vrai » magazine, avec différents rédacteurs, différents avis (même si, ici, ça commence vraiment à y ressembler !) et c’est toujours du « bénévolat ». C’est pas ça qui crée des emplois et qui fait bouillir la marmite du blogueur, malgré tout le temps qu’il peut y passer…

    Cat

  5. Pol de GROEVE replied:

    Dans les magazines consacrés à la chanson, il reste encore « Platine », qui a certes bien des défauts mais ose souvent le grand écart entre la chanson populaire genre Frank Michaël et d’autres moins grand public (une belle rencontre avec Juliette encore récemment).
    Mais visiblement, ce journal-là n’a pas les faveurs des amateurs de chansons « à texte »…

    Réponse : Raison de plus, Paul, pour en parler ici. Merci de le faire. Le site de Platine est ici : http://www.platine-mag.com/index.php?id=9 MK

  6. Jean Théfaine replied:

    Le magazine Serge met la clé sous la porte. Triste, mais prévisible, tant on se demandait à qui s’adressait ce magazine-là.

  7. Papa Momo replied:

    Vous oubliez le très intéressant magazine « Je chante » qui paraît toujours, il me semble. J’y suis abonné. Le dernier n° reçu, le 7, était consacré à Gilbert Bécaud.

    Réponse : Autant pour moi. Et mes excuses à Je chante, dont le site est : http://www.jechantemagazine.com/SITE_JE_CHANTE/Index.html. MK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :