La fin programmée du Forum Léo-Ferré

par Floréal Melgar

Après onze années de bénévolat à un rythme soutenu, l’équipe du Forum Léo-Ferré a décidé de jeter l’éponge.
L’épuisement, l’âge qui vient, le désir de passer à autre chose, comme les difficultés à maintenir à flot, financièrement, un lieu non subventionné mais auquel s’intéressent un certain nombre d’organismes plus ou moins parasitaires, l’arsenal grossissant de lois, règles et impératifs plus ou moins stupides auquel il convient par ailleurs de se soumettre sous peine de gros ennuis, en sont les causes.
Une programmation a donc été établie jusqu’à la fin du mois de juin 2012. Mais il n’y aura pas, cette année, de rentrée de septembre.
Décision a été prise, unanimement, lors d’une assemblée de l’association Thank you Ferré, propriétaire et gestionnaire du lieu, de le mettre en vente, ce qui sera fait très prochainement.
S’il se trouve des repreneurs intéressés, il va de soi que sera favorisé le projet qui s’inscrira dans la continuité de ce que nous avons réalisé depuis onze ans, à savoir ce que nous avons souvent appelé la défense et la promotion de la chanson d’expression française non crétinisante.
Si tout n’est pas réglé rapidement, ce qui est probable, le Forum Léo-Ferré continuera, à partir de la mi-septembre, d’ouvrir ses portes pour des spectacles publics, mais sous forme de location de salle uniquement. Un certain nombre sont d’ailleurs d’ores et déjà prévus.
C’est une belle histoire qui se termine, initiée en mai 2001 par une poignée de libertaires audacieux, amateurs de chanson poétique, prenant possession d’un local brut de béton pour le transformer en un lieu « habité » qu’une joyeuse bande de bénévoles aura fait vivre onze années durant.
Ce n’est pas triste. C’est la vie…

Le blog de Floréal Melgar, c’est ici. Le site du Forum Léo-Ferré, c’est là. En vidéo, Alain Aurenche, qui se produira sur la scène du Forum Léo-Ferré les vendredi 30 et samedi 31 mars, et dimanche 1er avril 2012.

Publicités

27 mars 2012. Étiquettes : , . Divers, Les événements.

22 commentaires

  1. Olivier Marchand replied:

    nous découvrons seulement maintenant toute l’existence de cette salle et son histoire ! bravo aux bénévoles qui ont soutenu le projet

  2. Roucaute replied:

    parfois, la vie est quand même un peu triste…

  3. Gilbert Laffaille replied:

    Comment leur en vouloir à toute cette belle équipe de bénévoles ? Nous aurons passé là de beaux moments, chaleureux, humains, complices. On ne peut pas leur en vouloir mais comment se fait-il qu’il n’y ait pas une équipe de jeunes pour prendre la relève ? Tout le monde veut chanter mais qui veut faire quelque chose pour la chanson ?

  4. camerlynck replied:

    Salut les militants et MERCI. Le vrai problème est bien celui évoqué par Gilbert Laffaille : la relève. Non c’est fini cette époque… Il faut tourner la page…
    Bises à tous

  5. Paula replied:

    Bien sûr, la vie continue. Mais c’est une bien triste nouvelle.
    C’était un lieu magique, empli d’espoir.
    Merci infiniment à toutes celles et ceux qui nous ont fait aimer ce lieu.

  6. Christian Landrain replied:

    Cela ressemble beaucoup à ce qui s’est passé avec l’équipe du « Pavillon » qui organisait les soirées cabarets au « Picardie » à Ivry aussi.
    Une bande de copains, un nombre important d’adhérents, jusqu’à 350 ! (différence d’avec le Forum), une armée de petites fourmis redoutablement efficaces, un public nombreux d’une tranche d’age plutôt variée, un parrain admiré et attentif plus une renommée qui dépassait nos frontières (rires)…
    Mais, après onze ans de franche rigolades et d’efficacité à organiser ces cabarets (entre autres activités) avec les seuls bénévoles, une usure naturelle est apparue, des membres du bureau partis en province après la retraite, un changement de propriétaires, et surtout, une incapacité à avoir anticipé une fin possible et donc de n’avoir pas préparé une relève…
    Même cause, mêmes effets ?
    Chris Land

  7. norbertgabriel replied:

    Thank you à cette belle équipe qui a bien servi la chanson quand d’autres ne pensent qu’à s’en servir.
    il y a des jours où on préfèrerait ne pas avoir de courriel.

    Bravo et merci.

  8. Fred HIDALGO replied:

    En réponse notamment à l’ami Gilbert Laffaille (cf. ci-dessus), ou plutôt en complément. “Comment se fait-il qu’il n’y ait pas une équipe de jeunes pour prendre la relève ?”… On imagine que je me pose la même question depuis bientôt trois ans au sujet de “Chorus” (qui, pour mémoire, avait d’ailleurs consacré – entre autres infos multiples, sur sa programmation régulière, etc. – un sujet spécifique sur le “Forum Léo-Ferré”, dans son n° 66, sous le titre éloquent “Un lieu unique en France”) ; “Chorus/Les Cahiers de la Chanson” qui pourrait très bien renaître avec “une équipe de jeunes” (et notre bénédiction, à nous, les anciens qui l’avons porté sur les fonts baptismaux !). Nous avons d’ailleurs essayé de le transmettre à plus jeune que nous, avant d’être atteints par la limite d’âge avec l’obligation physique, tôt ou tard, de mettre la clé sous la porte, et on sait ce qu’il est advenu : sa disparition aussi incroyable qu’improbable et inattendue en moins d’un an et demi !

    Sans parler, comme ici (car c’est une autre histoire), de “prendre la relève” pour de mauvaises raisons, si l’on est dans une démarche honnête et authentique, encore faut-il faire preuve d’une satanée envie, d’une envie d’enfer ! La même ou presque dont ont fait preuve les fondateurs… et ça ne court pas les rues, autrement ça se saurait. Jacques Brel disait que le talent, c’est d’avoir envie. Le reste, “la transpiration”, disait-il par opposition à l’inspiration, c’est 99 % de travail. J’en suis et en ai toujours été intimement convaincu : c’est là tout le secret. Il faut être prêt à se retrousser totalement les manches, c’est évident, mais d’abord et avant tout il faut posséder ce petit “un pour cent” de talent, d’étincelle vitale : l’envie ! Qu’on peut également appeler la folie… au sens « don quichottesque » du terme.

    Cela dit, cher Gilbert, on ne peut en vouloir à personne de ne pas prendre la relève d’une belle histoire qui tient du sacerdoce (décidément, je fais dans la bondieuserie, aujourd’hui !). On peut seulement le regretter. Bravo et merci en tout cas à ceux et celles qui ont créé et fait vivre toutes ces années le Forum Léo-Ferré, « un lieu unique en France »…

  9. Christian Camerlynck replied:

    Il s’agit, pour l’instant, de la fin d’une équipe, magnifique par ailleurs. Préservons l’avenir. Ce n’est pas obligatoire que cela se transforme en pizzeria… Bises à tous et à toi.

  10. FESTIV'ART replied:

    Bien sûr, il faut s’y faire …tout a une fin sur cette bonne vieille terre…! De mon coin de France, très, très au Sud de Paris, cette structure m’apparaissait comme une institution et je n’en percevais pas son fonctionnement interne. L’article de Floréal me murmure à l’oreille bien des choses…Nous, Festiv’Art Ariège allons fêter notre 10ème anniversaire cette année, anniversaire gagné au prix d’un investissement personnel qui tient du sacerdoce et je pense très souvent à ce qu’il en sera lorsque l' »usure »(physique, morale, affective, artistique) m’aura gagnée. Inévitablement ce moment arrive vu que je ne suis plus une jeunette depuis longtemps déjà…Même si j’ai le souhait profond de m’entourer de « jeunes » bénévoles (je suis la doyenne, et de loin !), même si j’espère toujours la rencontre de celui ou celle qui sera atteint(e) de la même folie que moi, je me dis qu’il me faut avant tout savourer ce privilège de l’instant présent…Qui vivra verra…La chanson court les rues depuis si longtemps, elle va continuer avec et sans nous sous toutes ses formes si joliment égrainées par Prévert dans « Enfant sous la Troisième » : « Refrains, rondes, comptines, Romances, rengaines, litanies, complainte, goualantes … » Salut au Forum Léo Ferré !!!

  11. norbertgabriel replied:

    ça pose aussi la question des militants bénévoles, et de la vie associative, des « valeurs » qui ne semblent avoir beaucoup d’ écho chez les « jeunes générations » ou du moins dans ce qui est relayé dans presque tous les médias, le sport est devenu une machine à fric monstrueuse, et tueuse le plus souvent de générosité. Et les jeux du cirque télévisuel mettent en avant le plus souvent des gens avec personne dedans (merci Romain Gary) mais avec un bel emballage, périssable à très brève échéance.
    Alors dans le parcours du chanteur de fond et de ses partenaires, on a parfois le sentiment d’être une sorte de Don Quichotte, qui s’est trompé de siècle par dessus le marché.

    Suivre l’étoile
    Peu m’importent mes chances
    Peu m’importe le temps
    Ou ma désespérance
    Et puis lutter toujours

  12. Théfaine Jean replied:

    Bizarre sensation : alors que je n’ai jamais mis les pieds au Forum (je suis enraciné en région rennaise), il me manque déjà. Fondamentalement, le problème posé ici une nouvelle fois par Gilbert Laffaille, Fred Hidalgo, Norbert Gabriel et Festiv’Arts, est bien celui de la relève et, dans le cas présent, celui des bénévoles suffisamment motivés et passionnés pour tenir la barre sans stock options à la clé. Comme le dit très directement et très simplement Laffaille, « tout le monde veut chanter mais qui veut faire quelque chose pour la chanson ? ». Bonne question, merci de l’avoir posée. Ceci dit, on va croiser les doigts pour que le Forum renaisse très vite de ses “cendres”.

  13. florealanar replied:

    Merci à Michel Kemper d’avoir repris mon petit texte sur son blog, et merci à vous pour vos commentaires chaleureux.
    Quelques remarques : comme le dit fort justement Christian Camerlynck, il s’agit bien de la fin d’une équipe, et aussi d’une association, mais pas obligatoirement de la disparition d’un lieu de spectacle. La cessation de nos activités, qui est maintenant très largement connue du public qui fut le nôtre et des artistes œuvrant dans le domaine que nous avons défendu, a manifestement ému beaucoup de monde, et il n’est donc pas impossible que des solutions soient proposées pour que cette salle continue d’exister. Comme disait le philosophe, il ne faut pas désespérer bille en tête…

    Pour répondre en partie à Christian Landrain quant à l’« incapacité à avoir anticipé une fin possible et donc de n’avoir pas préparé une relève », la situation a été très bien résumée par Fred Hidalgo dans son commentaire. Car il s’agit bien d’une sorte de sacerdoce. Nous n’avons jamais vraiment connu de difficultés, depuis l’ouverture du Forum, en mai 2001, pour trouver des bénévoles prêts à « donner un coup de main ». Une liste desdits bénévoles existe, qu’on peut trouver sur le blog de Christian Camerlynck, entre autres, qui montre que l’aide n’a jamais fait défaut. Le gros problème, c’est celui de l’administration, de la comptabilité, de la programmation, des « relations publiques », domaines qui nécessitent un énorme travail et pour lesquels, en effet, il n’a pas été possible de trouver une relève. Car il ne s’agit plus, là, de « donner un coup de main », mais d’y passer un temps fou qui n’a cessé, au fil du temps, de croître. Car le succès du Forum, cela dit sans forfanterie, a transformé ce qui était au départ un lieu associatif en véritable petite entreprise, même si nous avons conservé notre statut d’association loi 1901. Depuis onze ans, ce travail considérable a été effectué par seulement quatre ou cinq personnes, en dehors des jours et heures d’une programmation qui nécessitait par ailleurs leur présence les soirs de spectacle. C’est onze années de week-ends et parfois quelques soirées en semaine (hors vacances scolaires) passés au Forum, chers amis ! De la folie, en effet, comme le disent certains d’entre vous. Et là, pour trouver des remplaçants, c’est une autre paire de manches ! Nous n’y sommes pas parvenus, c’est vrai, mais les demandes n’ont pas afflué, c’est le moins qu’on puisse dire.

    Cela reste une belle aventure, que d’autres, espérons-le, continueront à leur manière… A suivre…

  14. norbertgabriel replied:

    Une idée en passant, si le lieu continue à proposer des spectacles chanson, n’aurait-il pas une possibilité de réunir quelques associations ayant chacune une soirée par mois, ou par semaine pour les plus actives ?
    je pense à ce que fait Françoise Kucheida avec « les jeudis de Françoise » par exemple…
    Ou à l’association nomade « attention les feuilles »…

  15. Papa Momo replied:

    J’ai 72 ans, je me bat pour que mon petit festival Poèmélodies survive. Je dis « mon », car à vrai dire, je cherche encore des bénévoles dévoués qui puissent m’épauler, mais ils se résument tout juste aux doigts d’une main. Et encore ??? J’essaye en vain de recruter des jeunes pour passer la main ou pour me soulager, mais c’est le néant. Quelques subventions misérables m’aident à tenir le cap et je me demande chaque année si je ne vais pas abandonner. Quand je me rends dans d’autres festivals, je ne vois que des têtes chenues, alors à quand l’enterrement définitif de la chanson à texte ??? Une larme de plus à verser sur le Forum Léo Ferré.
    Signé : un dépité bientôt décapité.

  16. gérard replied:

    Triste nouvelle pour les amoureux d’une certaine chanson…
    « Le temps s’en va comme un voleur
    A la barbe des passants blêmes… »

    Le temps érode les passions, une certaine lassitude s’installe, et arrive, inexorablement, la fin d’une belle aventure. C’est dans la logique des choses et si je regarde en arrière aujourd’hui, je vois un lieu chaleureux et magique, un « parfum de salle » unique, des animateurs accueillants, respectueux des artistes et de leur public, tout cela avec, en prime, l’humour percutant de Floréal, la gentillesse naturelle de Marie-Hélène, la sympathique décontraction de Christian et le dévouement d’Elisabeth. Je vois beaucoup d’amour pour la chanson, d’amitié pour les artistes et de générosité pour tous. Quoi que devienne le Forum demain, pour tout ce que vous avez donné pendant ces onze années, à vous tous, et à quelques autres un immense MERCI !
    Et, pourquoi pas, à bientôt ?

  17. Ben NODJI replied:

    Je n’ai pas de fonds, et pourtant je voudrais le reprendre… Qui peut m’aiguillonner pour avoir des aides?

    Ben NODJI: auteur-compositeur-interprète.

    PS: et moi qui me disais cette année que j’ai le niveau pour solliciter la scène du votre forium.

  18. danielemes replied:

    C’est bien triste tout ça . Je ne connais pas cet endroit, mais vous en parlez tous avec tellement de nostalgie que c’est contagieux . Je viens de lire le livre d’or du site du forum, tous ces messages d’amitié, de fraternité, de bonheur d’avoir participé à cette belle aventure …Mais le spectacle continue coûte que coûte …

  19. danielemes replied:

    Ah pour une fois que j’arrive à mettre un commentaire, on a changé mon prénom !!!!!danielemes…Quoi ?

  20. Gilles Tcherniak replied:

    Bonjour,
    Nous ne pouvons pas rester seulement dans le constat. Tout en respectant la décision de l’équipe qui animait et dirigeait le forum, je pense qu’il y a peut être des pistes à explorer pour poursuivre le travail et l’œuvre du Forum.
    La disparition de tel lieu n’est pas seulement triste mais c’est un coup difficile pour la chanson et le spectacle vivant.
    Seul, je n’ai pas de solution à proposer mais je pense qu’une réflexion collective avec quelques personnes intéressées par le sujet pourrait être menée.
    Qui doit en prendre l’initiative ? Pourquoi pas l’équipe sortante ?
    L’idée est lancée et je suis disponible pour la réflexion et éventuellement l’action.
    Bien amicalement
    Gilles Tcherniak

  21. Nathalie Solence replied:

    Je dois dire que l’idée d’une réflexion collective que tu avances, Gilles, bien sûr initiée par l’équipe (oh combien méritante !) du Forum, avec tous ceux qui seraient prêts à… « faire quelque chose » pour que cette belle aventure ne meurt pas, me laisse entrevoir un coin de bleu dans cette sombre nouvelle !
    C’est vrai. Moi aussi, je suis prête, déjà à m’informer, ensuite à laisser aller toutes les idées possibles, quelqu’en soit l’aboutissement.
    Je suis des vôtres !
    Seriez-vous d’accord, cher Floréal, chère Marie-Hélène, Cher Christian, d’une première réunion au Forum pour commencer ?
    Je vous embrasse tous.
    Nathalie Solence

  22. Tcherniak replied:

    merci Nathalie de te joindre à mon envie d’explorer les pistes possibles de « continuité » du Forum.
    Je ne connais pas personnellement l’équipe du Forum et peut être as tu la possibilité de leur transmettre cette proposition de rencontre.
    Il nous faut constater qu’une page se tourne et que le succès du Forum a reposé sur un travail d’équipe, un engagement militant de haut niveau.
    Faire ce constat, se dire que la chanson a besoin de lieu comme le Forum ne peut nous laisser dans la posture de spectateur d’une fermeture mais initiateur d’une réflexion et pourquoi acteur d’un nouveau Forum.
    Amitiés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :