Natacha Ezdra, sa France, sa montagne, son Ferrat

Doublement adoubée, par Jean Ferrat lui-même de son vivant et par la commune d’Antraigues-sur-Volanne, partenaire de ce disque, Natacha Ezdra ose toucher le sacro-saint patrimoine, ce que d’autres avant elles ont essayé avec des succès fort divers. La tâche est difficile, de telles chansons ayant depuis longtemps laissé l’indélébile timbre de Ferrat au creux de nos oreilles. Disons-le tout de go, Ezdra s’en tire fort bien, d’autant plus que la prise de son est « en public » (à Antraigues, Barjac, Grenoble et Paris), exercice casse-gueule par excellence. Belle voix, évidente passion, énergie à partager que les sillons retiennent et nous restituent fidèlement, l’entreprise est non seulement louable elle est de plus franchement réussie. Au passage, Ezdra réintègre dans la maison Ferrat ce que le sage d’Antraigues avait musiqué pour Daniel Guichard, Mon vieux : ça ne dépare pas de l’ensemble, bien au contraire. Le choix des titres (18 chansons, pour plus d’une heure d’écoute) est certes assez convenu mais agréable. Aux grands classiques (Ma France, Nuit et brouillard, La Montagne, Camarade…) s’adjoint d’autres moins en vue, comme ce Tu verras, tu seras bien magnifiquement interprété. Et ces deux chansons écrites par Henri Gougaud, Un jour futur (qui donne son sous-titre à l’album) et La Matinée, ici en duo avec Serge Utge-Royo, pilier s’il en est d’Édito Musiques. Du très bon boulot.

Natacha Ezdra chante Jean Ferrat, Un jour futur, 2010, Édito Musiques/(rue stendhal) ; le site de Natacha Ezdra, c’est là. En concert le samedi 21 avril 2012 à Viricelles (Loire) et le dimanche 22 à Autun (Saône-et-Loire). Ce billet est précédemment paru sur Le Thou’Chant.

Publicités

10 avril 2012. Étiquettes : . Lancer de disque.

9 commentaires

  1. leblogdudoigtdansloeil replied:

    Très bon album, l’exercice était risqué, du fait de la proximité « familiale » si on peut dire, qui peut emmener vers un résultat trop émotif. C’est à la sortie de cet album, ou lors des premiers concerts préludant à cet album, que j’ai découvert « l’affaire Mon vieux » dans laquelle Michèle Senlis, l’auteur que Guichard oublie régulièrement de citer (étonnant non ?) alors qu’il a obtenu une co-signature pour une modification mineure, dans laquelle Michèle a été assez maltraitée…

    Mais bon. Rendons à Jacques Boyer et Jean-Louis Stain le crédit de la création de cette chanson.
    Et bravo à Natacha pour ce bel album.
    Norbert Gabriel

  2. daniele replied:

    « Chanter, il faut s’y jeter à tue-tête, à bras le coeur, à fendre l’âme avec un seul point au programme, celui de n’être sûr de rien… » ( Jean Ferrat)

    Natacha Ezdra applique cette phrase à merveille, et son album est aussi réussi que son spectacle, avec une équipe de musiciens à la hauteur de son talent, accordéon, guitare et percussions, flûtes et cornemuse . Du bon boulot, et un bonheur de la voir sur scène que je renouvellerai volontiers , avec ce spectacle, ou un prochain …

  3. Michel Kemper replied:

    Sur l’Affaire « Daniel Guichard – Mon vieux », on peut lire ceci dans le livre « Jean Ferrat – Je ne chante pas pour passer le temps » de Daniel Pantchenko (Fayard, 2010), page 525 :
    Ecrite en 1962 par Michelle Senlis, mise en musique par Ferrat et créée sans grand écho par Jean-Louis Stains l’année suivante, elle est enregistrée en 1965 par Jacques Boyer. En 1974, Daniel Guichard « retouchera » le texte, obtiendra sans élégance une cosignature avec Michelle Senlis (selon Gérard Meys, il aurait voulu agir ainsi avec la mélodie, mais Jean Ferrat s’y serait opposé), et fera de la chanson un de ses principaux succès.

  4. Joël CARPIER replied:

    Je ne partage pas ce qu’écrivent Norbert et Michel. Guichard n’a jamais oublié de citer Michèle Senlis. L’histoire raconte cela mais ce n’est pas la vérité et d’ailleurs Daniel GUICHARD explique les choses très simplement. Je ne comprends pourquoi vous racontez autre chose que la réalité. Demandez à Guichard et vous verrez bien. C’est plus facile d’être derrière son écran que de lui poser la question en face.
    Comme ce propos : »ce que le sage d’Antraigues avait musiqué pour Daniel Guichard, Mon vieux  » Jean FERRAT a fait la musique sur une chanson de Michèle SENLIS. Il n’a pas « musiqué  » pour daniel GUICHARD.
    La musique est restée la même, 10 ans après de par la volonté de Ferrat.

    Réponse : Je ne dis rien, je rapporte ce qu’en écrit Daniel Pantchenko. A priori je n’ai pas à douter de Daniel Guichard (mais de là à dire que c’est « la vérité »…), ni de Daniel Pantchenko, dont je sais, pour bien le connaître, l’extrême qualité de son travail. Si vous m’autorisez, Joël, ce petit exemple « personnel » : qui oserait douter de la véracité des propos, de la légende de Bernard Lavilliers, qui en plus parle très bien, très simplement ? Je suis pourtant celui qui a osé, par un travail journalistique très important, avec grande « éthique », celle estampillée « Chorus ». Comme Pantchenko. Dont ce passage du livre sur Ferrat n’a pas, que je sache, été contesté, par personne. MK

  5. leblogdudoigtdansloeil replied:

    Réponse à Joel : j’ai vu récemment, il y a environ un mois Daniel Guichard chez Patrick Sébastien, il a été assez longuement de cette chanson, à aucun moment il n’a cité Michelle Senlis, même quand un « historien » de la chanson en a fait un mini billet, où on apprenait que Guichard avait « créé » cette chanson, comme s’il en était l’auteur.
    Et pour ma part, j’avais toujours cru, depuis le début de Daniel Guichard qu’il en était l’auteur. Et pourtant, je suis ce qui se passe dans le monde de la chanson avec une certaine assiduïté. Ce n’est qu’en 2005 ou 2006 que j’ai appris les détails de cette « création ».
    Norbert Gabriel

  6. leblogdudoigtdansloeil replied:

    précision, c’était le 17 mars 2012… On entend plusieurs fois Sébastien dire ‘une chanson de Jean Ferrat » et Guichard ne rectifie pas.
    NGabriel

  7. Joël CARPIER replied:

    Exact Norbert pour l’émission mais celle ci n’était pas en direct, les images sont montées ensuite. Et si on regarde bien comme je l’ai fait, Daniel Guichard s’apprête à parler mais Sébastien lui coupe la parole à ce moment précis où Sébastien attribue la chanson à Ferrat..
    Je pense que sa réponse est coupée au montage… Sébastien, Lecoeuvre racontent n’importe quoi… Comme Henri Jean Servat et Karen Cheryl sur FR3…!! Lecoeuvre évoque le restaurant La Montagne lorsque Ferrat est arrivé à Antraigues , or celui ci n’existait pas encore etc… Du grand n’importe quoi…
    Michel : Le livre de Daniel , qui est un bon livre sur Jean, comporte aussi quelques erreurs… Guichard, dans une récente émission sur France Bleu, explique très bien l’histoire de Mon Vieux. Jacques Boyer conversant avec lui, lui en donne acte… Alors..??

  8. leblogdudoigtdansloeil replied:

    c’est vrai que je me suis posé la question du montage qui est souvent mal fait, et finalement désinformateur. Au crédit de Daniel Guichard, Michèle Senlis en veut surtout à des gens de la maison de disques, qui lui ont raconté des balivernes, et caché ce qui se passait, on l’a mise devant le fait accompli. Et ça elle n’a pas aimé.
    Pour les intervenants « experts » dans ces émissions, je suis toujours surpris des erreurs, approximations, et explications fantaisistes, ça arrive aussi régulièrement à Jacques Pessis, sur des détails qu’un simple lecteur amateur peut trouver sans problème et sans erreur.

  9. pierre replied:

    Bonjour,
    En ce qui me concerne, je considère que « Mon vieux » est une chanson de Jean FERRAT, qui est enfin reconnu devant le grand public comme il se doit pour sa mélodie qui fait la beauté, de cette chanson, des chansons en général, et des chansons de Jean en particulier… Car un beau texte sur une mélodie médiocre ne fait jamais une belle chanson… Ce n’est pas faux de dire que la chanson est de Jean FERRAT… C’est incomplet… comme pendant longtemps tous les présentateurs ont été incomplets en oubliant la co-autrice et le compositeur…
    J’avais 13 ou 14 ans quand j’écoutais « Mon vieux »… Je n’ai jamais entendu le nom de Jean FERRAT cité pour la musique de cette chanson… Ne parlons même pas du nom de Michèle SENLIS… Daniel Guichard a eu le grand mérite de l’interpréter formidablement cette chanson, il faut le reconnaître… Par contre ce qui m’intéresserait c’est de pouvoir écouter la version de Ferrat transmise à Daniel Guichard, celui ci en parle de cet enregistrement dans une émission transmise par Télémélody… Cela donnerait peut être un élément de plus dans l’histoire de cette chanson…

    amitiés à tous
    Pierre
    http://pb60.e-monsite.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :