Zedrus en Or

Zedrus (photo Athos99)

Nous en parlions la semaine passée sans savoir qu’il serait en haut de l’affiche lors du weeek-end. L’helvète Zedrus vient de remporter la 45e médaille d’or de la chanson au Marché-Concours de Saignelégier, dans le Jura suisse. Le jury était présidé par le toulousain Yvan Cujious, lauréat de l’édition 2001. Hasard et destinée, c’est à un autre chanteur de la ville rose qu’est revenu la médaille d’argent : Chouf. Enfin, le bronze est pour Guillo, chanteur venu des Landes qui d’ailleurs fait coup double en s’adjugeant le prix du public.
Si on peut considérer que cette médaille n’est qu’un prix de la chanson parmi d’autres, il a pour les suisses une toute autre valeur, qui pèse son poids de médaille. Il fut créé en fin avril 1968 par un mouvement de jeunesse en lutte pour l’autonomie du Jura francophone au sein de la Confédération helvétique. En 1968, en effet, l’ensemble du Jura francophone faisait partie du canton de Berne, germanophone. L’organisation d’un concours pour auteurs, compositeurs et interprètes francophones était une manière d’affirmer l’identité des Jurassiens, une façon de défendre leur langue. La 1re Médaille d’or connu un succès retentissant avec 1200 spectateurs. Ce n’est qu’en 1975, au prix d’une cassure au sein des districts francophones, que trois d’entre eux décident de former un canton suisse. Le combat identitaire est gagné. Malgré cette autonomie, la Médaille d’or continue chaque année d’être organisée.
C’est donc à Zedrus, un chouette chanteur, de Genève, un peu brusque dans ses mots, délicieusement rugueux dans sa poésie, que revient cette médaille et l’honneur de présider ce concours l’an prochain. Le lendemain du prix, il était, encore la tête dans les étoiles, à un débat sur la chanson romande lors du Salon du livre et de la presse de Genève.
La presse suisse, qui a suivi fidèlement cette rencontre, note une « qualité et une diversité de candidats impressionnantes ». Notons au passage le nombre important de candidats : 109 au total à postuler pour cet instant d’éternité, pour ce Panthéon de la chanson où désormais, après Aliose en 2010 et Cujious l’an passé, est gravé en lettres d’or le nom de Zedrus.

Le site de la Médaille d’Or de Saignelégier, c’est ici ;  le myspace de Zedrus, c’est là.

 

Publicités

2 mai 2012. Étiquettes : . Les événements, Prix.

2 commentaires

  1. Daniela replied:

    Moi j’aime cette « brutalité » des mots de Zedrus!
    En revanche le link de Médaille d’or ne semble pas être le bon…
    Abraço.

  2. Fabrice Gelin replied:

    Un Grand merci pour votre article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :