« Laissez passer les sans-papiers… »

Ode de cœur à un État sans…

Juchés sur le toit d’un bus, Jeanne Cherhal, Jane Birkin, Régine, Clarika, Agnès Jaoui et pas mal d’autres chanteurs, cinéastes, intellectuels, scientifiques et gens du peuple, ont fait la sérénade hier à Monsieur Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale, en chantant à tue-tête, au son de l’accordéon, Les P’tits papiers (de Serge Gainsbourg) en soutien à ceux qui n’en n’ont pas. « Laissez passer… les sans-papiers… » Question : le chant de ces sirènes peut-t-il émouvoir un homme sans cœur ? Ce n’est certes qu’une chanson, trois minutes pas plus, mais ça restera l’image de cette journée de manifestation « contre la xénophobie d’Etat » qui se déroulait hier dans la Capitale ainsi qu’en de nombreuses villes françaises et européennes. Pour ces artistes, Les P’tits papiers est « une chanson ironique et symbolique porteuse d’espoir dans la tourmente ». Artistes qui seront à l’affiche de « Rock sans papiers », concert de soutien aux travailleurs et familles sans papiers, le 18 septembre à Paris-Bercy, aux côtés d’autres chanteurs parmi lesquels Cali, Jacques Higelin, Yves Jamait, Agnès Bihl, Emily Loizeau, Têtes raides, Tryo, Aldebert et pas mal d’autres encore.

Publicités

5 septembre 2010. Étiquettes : , , , , . Saines humeurs. Laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :