Aron’C, bonne graine de chanson rock

C’est tout rock, tout nerveux. Mais c’est chanson et c’est tout en français. Ils sont deux, Aron, et Tom, tous deux d’Aix-en-Provence, tous deux auteurs-compositeurs. Seul Aron chante, en une voix prenante et tragique, artificielle mais profonde, où on retrouve tant Bertrand Cantat que Mano Solo, Da Silva que pas mal d’autres timbres singuliers de la scène rock. Quitte à prendre le micro, Aron se met en voix une chanson en prise avec le monde d’aujourd’hui, inquiète des maux du monde. Je ne sais ce qu’Aron’c suggérera aux rédacteurs des Inrocks. A ceux de NosEnchanteurs, ils seront l’une des (très belles) preuves qu’on peut faire vivre un rock intelligent dans la langue de Voltaire et de Camus.
Du contenant au contenu, ce deuxième album (le premier remonte à il y a quatre ans) est réalisé avec le même grand soin et pose les jalons d’une enviable carrière à venir. De la bonne graine donc, quoi qu’ils puissent en dire, dont on ne séparera pas la douce ivresse d’une musique plaisante, nourrie pour le coup d’une bonne dizaine d’autres musiciens et choristes. La formule scénique à venir sera forcément plus modeste puisqu’en duo, mais pas pour autant en acoustique.

Aron’C Mauvaise graine, 2011, le myspace d’Aron’C, c’est ici. (ce billet a été précédemment publié dans Le Petit format)

Publicités

24 avril 2012. Étiquettes : . Lancer de disque. 1 commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :