Rémo Gary : La lune entre les dents

Un livre-disque, un disque-livre d'exception

Je m’en veux de ne pas avoir évoqué ici même le formidable et récent album de Rémo Gary, que j’ai toutefois chroniqué dans le Thou Chant. Pour en avoir écrit la préface (ce nouvel opus se présente sous la forme d’un livre, un vrai, une anthologie de Gary, presque une intégrale), j’ai dû avoir une de ces pudeurs imbéciles m’interdisant de trop en parler même si, par ailleurs, l’ami Gary est plus que présent sur NosEnchanteurs. Alors je vous invite à lire l’excellent papier de mon confrère et ami Fred Hidalgo, le créateur et rédac’chef de feu le mensuel Paroles et Musique et du trimestriel Chorus/Les Cahiers de la chanson. C’est sur son blog. Plus nous serons nombreux à faire découvrir Rémo Gary, plus on reconnaîtra en cet auteur l’immense talent qui est le sien. C’est toujours ça de gagné. Parce que c’est pas demain la veille que Rémo passera chez Nagui. Ou alors quand les poules auront des dents. Ou quand la mienne n’en aura plus. Le disque de Gary se nomme La Lune entre les dents. Prendre la lune entre les dents c’est tenter l’impossible. Tentons-le. Armons-nous des mots de Gary, pour le faire connaître certes (lui et pas mal d’autres…), pour mieux aussi comprendre notre monde, s’en faire grille de lecture, affûter nos épées et nos arguments, nous créer un avenir moins désespérant. Je crois qu’il y a tout ça en Rémo Gary, en Rémi Garraud. Ce n’est pas pour rien qu’il est comme frère d’une Michèle Bernard…

Le site de Rémo Gary, c’est ici.

Publicités

23 août 2010. Étiquettes : , . Chanson sur Rhône-Alpes, Lancer de disque. 2 commentaires.

Le blog de l’ami Fred Hidalgo

Fred Hidalgo et Alain Souchon, en mai 2007, lors d'un entretien pour Chorus (photo Francis Vernhet)

Ça fait depuis trente ans que, sans être ni auteur, ni compositeur, ni même interprète, il est, avec son épouse Mauricette, un des acteurs privilégiés de la chanson. Lui, c’est Fred Hidalgo, créateur naguère du mensuel Paroles & Musique puis, en 1992, du fameux et désormais mythique Chorus-Les Cahiers de la chanson. Jusqu’en ce funeste jour de juillet 2009 où le tout nouveau boss, « ardent » volontaire pour fortifier et pérenniser cette revue d’exception, l’a tout simplement fait liquider sans autre forme de procès. Exit cette anthologie en temps réel de la chanson, cette bible des amateurs comme des professionnels, ce monument historique : c’est l’Obélisque qu’on a fait tomber, une institution qu’on a froidement lynchée, des racines violemment arrachées. Fred Hidalgo c’est trente ans de presse musicale, trente ans d’ardent et indéfectible soutien à tout ce qui vit dans la chanson. Trente ans, excusez du peu… Nombre d’artistes doivent un peu beaucoup de leur notoriété à Hidalgo et à son équipe de fines plumes. Au bout du compte, de trente ans en première ligne, plus rien. L’insupportable silence… Désormais rompu par la naissance d’un blog chanson, un de plus certes (il n’y en a pas tant que ça…) mais un hidalgueste blog : le sien. C’est pour moi l’occasion de signaler un confrère qui m’est bien plus que ça. Lecteur de Chorus depuis le tout début, je n’aurais jamais oser imaginer faire un jour partie de la rédaction de Chorus. Fred m’y a un jour appelé. Par mes papiers dans Chorus comme par d’autres, il m’a fait simplement grandir comme il a fait grandir sans doute nombre de collègues, comme il a fait grandir foule d’artistes. Nouveau venu moi-même dans l’univers des blogs, je ne puis que saluer l’arrivée attendue de l’ami Fred Hidalgo. C’est bien plus qu’un grand frère que voici.

http://sicavouschante.over-blog.com

24 novembre 2009. Étiquettes : , . Chorus, Saines humeurs. Laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :