Coup de blues format Jehan

A force de chanter ici Claude Nougaro, là Jean Ferrat, Jehan semble s’être pris au jeu de l’interprétation, là où  justement on abdique le « je ». D’autant qu’il a trouvé le blues qui est en lui et s’est mis à chercher des chansons (parfois des tubes) pour en faire un réceptacle. Le résultat est cet album, cousu voix, certifié blues, où notre toulousain prélève à autrui sa substance. Fugain, Caussimon, Dassin, Nicoletta, Sanson, Sylvestre, Brassens, Nougaro, Ferrer, Ferrat, Leclerc, Leprest subissent ainsi, par une délectable mutation génétique, cette voix doucement râpeuse de trop de vers, ce coup de blues revigorant. Loin de toute compilation, c’est une vraie (re)création, un peu comme une photo de groupe, cliché intime où Jehan avoue ses coupables penchants. On le savait quant à Nougaro ou Leprest. Mais Joe Dassin (Marie-Jeanne) ou Véronique Sanson (Bahia), Michel Fugain (Je n’aurai pas le temps) ou Nicoletta (Il est mort le soleil) déboulent ici comme autant de surprises, de cadeaux. Thierry Garcia (aux guitares certes mais aussi à la direction musicale) et Didier Pascalis (producteur et réalisateur) ont mis le doigt dans le mille de l’artiste, en ses tripes. Jehan en sera à tout jamais différent.

Jehan, La vie en blues, 2011, Tacet/L’Autre distribution. Le site de Jehan c’est là. www.jehan.fr. (ce billet a été précédemment publié sur le n°114 du Petit Format). La chanson de cette vidéo ne fait pas partie de ce cédé.

Publicités

14 septembre 2011. Étiquettes : . Lancer de disque. 2 commentaires.

Alexis HK rattrapé par les Ronchonchon

Conte pour enfants ? Euh… pour tous !

« T’es ronchonchon, t’es ronchonchon
Toi t’es fâché, toi t’es grincheux, toi t’es ronchon
Si t’es chafouin, fais attention
Ou je t’emmène dans la maison des Ronchonchon »

Tout droit sortie des Affranchis, le dernier album en date d’Alexis HK, voici une drôle de famille qui désormais vit sa vie autonome. Qui ça ? Les Ronchonchon, ceux du bourg de La Grognardière, qui sont à l’Hexagone ce que les Simpson sont aux States, aussi insupportables qu’ils nous sont finalement importants. À partir de La Maison Ronchonchon, Alexis HK et Liz Cherhal (chanteuse, il y a peu encore, du groupe Uztaglotte et, comme son blaze peut y faire songer, sœur de la Jeanne) ont écrit ce conte musical mouvementé mettant en scène les trois râleurs de la chanson d’origine (Bernard Vénère, Jean-Pierre Ronchonchon qui a les nerfs et Marie-Pierre Grognon) avec cette fois-ci d’autres personnages : l’oncle Abélard certes mais aussi la famille Fonky qui, à tous les sens du terme, descend du ciel. Quitte à faire, Alexis HK et Liz Cherhal ont appelé leurs copains pour mieux encore faire la fête aux Ronchonchon : Juliette, Loïc Lantoine, Jehan, Laurent Deschamps et Mathieu Ballet. Du beau monde assurément pour une aventure riche en rebondissements dont je me garderai bien de vous instruire ici. Plus que jamais en tous cas, un disque réputé « pour enfants » sème le doute car, plus que cette étiquette un peu réductrice, il fera la bonheur des familles chez qui on écoutera ça ensemble, enfants et parents, comme quand dans le temps on collait collectivement son oreille devant la tsf. C’est même plaisir je crois.

Alexis HK et Liz Cherhal, Ronchonchon et compagnie, 2010, Formulette production/La Familia/L’Autre distribution. Paraît aussi en fin de ce mois en livre-cédé.

20 octobre 2010. Étiquettes : , , , , . Pour les mômes. 1 commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :