Portfolio : Paroles et Musiques

Bruno Langevin est arrivé un beau jour à Paroles et Musiques, il y a de longues années, cause à un rendez-vous fixé par un artiste, pour des photos justement. Il y est resté et, fidèlement, est devenu le photographe, sinon officiel au moins officieux, de ce festival stéphanois. Voici une petite, toute petite sélection de son grand art… Dans l’ordre : Éric Toulis, Renan Luce, Imbert Imbert, Jeanne Cherhal, Loïc Lantoine, Soan, Agnès Bihl et Madjo.

Publicités

23 mai 2010. Étiquettes : , , , , , , , . Portfolio. 1 commentaire.

Du côté de chez Soan…

Toujours sur Paroles et Musiques tant il est vrai que d’avoir noirci autant de cahiers, ça donne envie d’utiliser ses notes, d’en faire petites chroniques. Celui-ci nous vient de La Nouvelle Star. Que vaut-il ?

Soan (photo Bruno Langevin)

Ainsi donc ce monsieur nous vient tout droit d’une émission télé par nous honnie, fabrique en live de produits calibrés pour consommation de masse, supposées nouvelles stars pour public docile. Entré dans la chanson sans être passé par la case galère, avoir grillé les étapes en faisant risette et grimaces dans la sainte lucarne, joué ce job sur un concours comme d’autres grattent fiévreusement leurs tickets de la Française des jeux… Au risque de me faire huer, il est tout de même pas mal, ce Soan. Voix rugueuse, cassée, et énergie avec, parfois, le possible timbre d’un Mano Solo. Car Soan fait beaucoup dans la voix : ça tonitruonne et fixe sa présence, scotche l’auditoire, épate les fans. Ça fait parfois voix de films d’animations fantastiques, poussée, amplifiée ; parfois voix de vieux marins… Le postulant vedette qu’il est se joue un rôle, se la joue aussi. D’aucuns diraient qu’il se la pète. Ça artifice beaucoup, sans une once d’humilité. Il a un look qu’on tiendrait pour identité artistique : barbe de quelques jours, chapeau noir… Et des chansons d’amour forcément tourmentées (« C’est pas si beau l’amour / Quand c’est à toi qu’je pense / Dans les bras d’une autre… »), bien écrites, possible autobiographie romancée tirant sur le pathos. Et, j’y tiens, cette énergie toujours en force, baignant dans un son très fort (trop fort, qui souvent prend le pas sur les textes) comme s’il fallait faire toujours montre de puissance. Y’a bien ce (sale) caractère, défaut de la cuirasse, lorsqu’il interpelle des spectateurs au seul prétexte que leurs tronches ne lui reviennent pas… Personnage singulier vraiment, égocentrique, qui ramène tout à lui et pas qu’au cœur de ses chansons (« Votez pour moi ! / Pas pour lui, j’ai dit pour moi ! »). Mais il y a indéniablement en lui un quelque chose qui mérite l’intérêt, comme une signature dont on reparlera. Ou pas.

Le site de Soan, c’est ici

Commentaire de Ben Popp, reçu sur Facebook :« La galère, il semble l’avoir connue (sa street credibility à lui, c’était de faire la manche dans le métro, pas l’intermittence du spectacle…). Son album est bon, c’est un fait… »

22 mai 2010. Étiquettes : . Mes nouvelles Nuits critiques. 12 commentaires.

%d blogueurs aiment cette page :